Live News

Rapport Caunhye : «Les explications d’AGF sur l’utilisation de la carte Platinum par inadvertance sont ‘laughable» 

Le rapport de la commission d’enquête présidée par l’ancien chef juge Asraf Caunhye sur l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib Fakim a été rendu public ce vendredi 16 septembre. 
 
Selon le président de la commission d’enquête, les explications d’Ameenah Gurib-Fakim selon lesquelles elle avait utilisé par « inadvertance » la carte Platinum qui lui a été offerte par l’ONG Planet Earth Institute (PEI) sont « laughable » (Ndlr : risible).  

« Madame Gurib-Fakim a soutenu, lors de son audition devant la commission, qu'elle avait utilisé la carte "par inadvertance" à toutes ces occasions. Selon elle, elle a utilisé la carte "par erreur" car elle avait une carte de crédit personnelle de la même couleur et il n'était pas nécessaire d'utiliser un numéro d'identification. Cependant, son explication selon laquelle elle a utilisé la carte platine par inadvertance à toutes ces 62 occasions est pour le moins risible », stipule le rapport.  

Soulignons que le PEI était fondé par l’homme d’affaires angolais, Alvaro Sobrinho. 

La commission d’enquête a aussi conclu qu’Ameenah Gurib-Fakim a agi en violation de l’article 28 (4) de la Constitution en effectuant des paiements supérieurs à Rs 2 millions à partir d’une carte de crédit mise à sa disposition par l’ONG Planet Earth Institute.  

« Il est inacceptable que ce soit par pure « erreur » qu'elle ait, dans ces circonstances, utilisé la Carte Platinum en pas moins de 62 occasions, dans différents pays, sur une période de sept mois, de septembre 2016 à mars 2017, pour effectuer des paiements s'élevant à plus de Rs 2,2 millions », l’indique-t-on dans le rapport.   

Pour Pravind Jugnauth, ledit rapport est « damning » contre l’ex-présidente de la République. Face à la presse, cet après-midi, le Premier ministre (PM) a indiqué que le rapport lui a été soumis le 2 septembre dernier.  

Selon le chef du gouvernement, la commission d’enquête a conclu qu’Ameenah Gurib-Fakim a agi en violation de la Constitution lorsqu’elle avait décidé de mettre sur pied une commission d’enquête dans le sillage de l’affaire Sobrinho, contre les conseils des Senior Officers et l’avis légal de ses propres conseillers juridiques. Et d’ajouter, en se référant au rapport, que l’ex-cheffe de l’État a agi en violation de l’article 28 (4) de la Constitution en effectuant des paiements supérieurs à Rs 2 millions à partir d’une carte de crédit mise à sa disposition par l’ONG PEI.  

« De septembre 2016 à mars 2017, Ameenah Gurib-Fakim a fait des dépenses personnelles totalisant Rs 2, 253, 184 à partir d’une carte Platinum que Planet Earth Institute avait mise à sa disposition mais qui n’était pas destinée à un usage personnel », a indiqué le PM.  

Ainsi, Pravind Jugnauth a annoncé que le gouvernement a mis sur pied un comité ministériel, sous la présidence de l’Attorney General, pour examiner les recommandations de la commission d’enquête et faire des propositions sur la marche à suivre. Le PM a aussi souligné que le rapport sera soumis à la police aussi bien qu’à la Commission anticorruption pour entamer des actions appropriées. 

Quelques extraits du rapport de la commission d'enquête : 
 

laughable


 

laugabletableau


 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !