Live News

Ramgoolam sur la restructuration du PTr :«Nou bizin vre solda»

Un congrès-anniversaire a eu lieu ce matin à Phoenix dans le cadre du 84e anniversaire du PTr

«Nou bizin vre solda», a lancé Navin Ramgoolam pour commenter la restructuration du PTr ; un sujet qui est revenu sur le tapis après la seconde défaite consécutive des rouges aux législatives.

Le leader du Parti Travailliste (PTr) prenait la parole ce dimanche matin à l’occasion des 84 ans du parti, célébrés à Val de Vie Event Garden, à Valentina, Phoenix.

Ce congrès-anniversaire des rouges intervient dans un contexte particulier car le parti vient d'expulser cinq de ses membres, dont l'ex-Attorney General, Yatin Varma. Le leadership de Navin Ramgoolam est aussi remis en question par des anciens membres du PTr.

Navin Ramgoolam dit reconnaître qu'un «parti politique doit se restructurer, sinon ce sera la mort».

«Lexercise inn komanse. Nou bizin vre solda dan lekzekitif. Bizin konveink ladverser rezwenn le PTr. Bizin rassembler», a martelé le leader des rouges.

Le leader du PTr affirme qu’il faut avoir du caractère et la peau dure pour faire de la politique.

«Mo pa bizin aste zot konsians»

Dans la foulée, Navin Ramgoolam est revenu sur les pétitions électorales déposées par le PTr en Cour suprême pour contester les résultats des législatives du 7 novembre.

«Ou bizin voter seki ou anvi vote. Mo pa bizin aste zot konsians. Ena plis ki 10 000 dimoun pan vote. 27 dimoun mort in vote dan mo sirkonskripsion (Ndlr : numéro 10 (Montagne-Blanche/GRSE). Finn ena magouy et trikaz. Raison pour laquelle, on conteste les résultats de ces législatives», a affirmé le leader des rouges.

Et ajouter : «Nou inn swazir la voie legal. Espere ki la kour pa tarde. Mo ena konfians dan la zistis. La verite bizin trionfe».

Le combat actuel du PTr est de rétablir la démocratie, dit Navin Ramgoolam. Car, selon lui, «nou devan enn gouvernman illegitim».

«Nou kapav fer gran gran congre me bizin komba pou ki ena free and fair election», poursuit-il.

Aux yeux de Navin Ramgoolam, des «adversaires sans scrupules feront tout pour rester au pouvoir».

BoM

Commentant le transfert de Rs 18 milliards du Special Reserve Fund de la Banque de Maurice pour éponger la dette publique, Navin Ramgoolam a déclaré ceci : «Aukenn minis de Finans pann fer sa. (…) Pa rant dan piez MSM. Sinon ou enn MSM».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !