Live News

Ramgoolam : «Dan nou parti nou ki pou deside ki senn la pou leader»

Il est catégorique. Navin Ramgoolam a été direct au but concernant la question du leadership du Parti travailliste (PTR) :« Dan nou parti, nou ki deside ki senn la pou leader ki senn la pa pou leader. Pa lot dimoun ki pou desid sa ».

Une déclaration du leader des rouges au square Guy Rozemont lors des célébrations du 85ème anniversaire du PTR ce mardi. 

« Kot nousi ena de trwa bann fristre…Kouma Pravind Jugnauth dir…Sa nou a gete. Se parti ki deside pa zot ki deside…. », a-t-il laissé échapper.  

Qu’adviendra-t-il des « frustrés » ?

« Zot a res fristre em » répond le leader des rouges. 

Répondant à une question de la presse sur la déclaration du député rouge, Ehsan Juman, sur Radio Plus, Navin Ramgoolam a aussi rappelé qu’il est à l’initiative de l’entente de l’opposition. Le leader du PTR a souligné qu’au début, Paul Bérenger, leader du MMM et Xavier-Luc Duval, leader du PMSD étaient « hésitants ».

Ehsan Juman, député du Parti travailliste (PTR) au n° 3 (Port-Louis-Maritime-Port-Louis-Est) avait déclaré que « travayis nou telman santi nou for, ki nou kapav al tousel. Nou kapav rafle tou lesink minisipalite », lors du face-à-face avec la députée du n° 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) et PPS Tania Diolle dans l’émission « Au Cœur de l’Info » sur Radio Plus, le mercredi 17 février. 

La déclaration du député rouge a provoqué des remous au sein du regroupement des partis de l'Opposition.

Et Navin Ramgoolam de déclarer à la presse ce mardi qu’au sein du PTR chaque député et membre de l’exécutif a le droit d’exprimer son opinion.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !