Live News

Rallye à Curepipe - Ziyad Motaleb : «Les membres du public étaient dans une zone interdite»

Rallye

Un accident est survenu le dimanche 18 novembre dernier lors de la dernière journée de rallye organisée par le Motor Racing Club (MRC). Trois personnes ont été blessées dont un enfant de 10 ans quand un des pilotes a perdu le contrôle de sa voiture et a percuté le parapet avant de heurter certains spectateurs. Ziyad Motaleb, le secrétaire du club, a précisé que le rallye était parfaitement légal et qu’il avait l’accord des autorités concernées notamment la police et le ministère des Infrastructures publiques, la Road Development Authority et la Road Safety Unit.

Selon lui, des mesures avaient été prises concernant la sécurité. Il bénéficiait de la collaboration du service ambulancier et des pompiers. « Je tiens à faire ressortir que les membres du public qui ont été blessés se tenaient dans une zone interdite. Ce n’était pas évident de contenir les membres du public qui bougeaient constamment, certains traversaient également la route », explique-t-il. « Avant et pendant les courses, il y avait également les voitures de sécurité qui sillonnaient les rues afin de vérifier que toutes les dispositions prises soient respectées », rajoute-t-il.

De plus, le président de la MRC affirme que « les démarches ont été entamées depuis mars 2018 auprès des ministères. La demande a été envoyée au Commissaire de police avec des centaines de conditions, avec des rues imposées par les autorités. De ce fait, plus de 150 barrières métalliques ont été placées », dit-il. Selon les dires de l’organisateur, 5 000 à 8 000 personnes s’étaient rassemblées dans le centre-ville de Curepipe. « Il y avait la présence de plus de 25 policiers. 25 ‘marshals’ de la MRC ainsi que 30 membres de sécurité venant du privé. La foule présente a dépassé nos attentes », soutient-il. « Toutes les voitures participant au rallye sont assurées et ont un ‘cover note’ en cas de sortie, l’assurance du véhicule prend en charge les dommages », a-t-il déclaré