People

Raksha Bandhan : Loin des yeux…près du cœur 

Kevish et Lorina Permalloo Kevish et Lorina Permalloo à Old Traford, Angleterre.

Fête qui honore la relation d’une sœur à son frère, Raksha Bandhan a été célébré à Maurice le 15 août dernier. Le ‘Rakhi’, sous forme d’une amulette, représente le devoir de protection et le lien éternel qui unit un frère à sa sœur et vice versa.

Alors que certains Mauriciens ont la chance de le célébrer chaque année le Raksha Bandhan dans le confort de leur maison aux côtés de leurs frères et sœurs, Kevish et Lorina sont parmi ceux qui tentent tant bien que mal de renouveler leur engagement de veiller l’un sur l’autre malgré la distance qui les sépare. Rencontre avec cette fratrie qui lutte contre vents et marées pour honorer la signification de ce lien de naissance.

Kevish et Lorina Permalloo : «Le Raksha Bandhan est une excuse pour célébrer la relation fusionnelle»

kevish et lorina
Kevish et Lorina Permalloo aiment voyager ensemble

Kevish et Lorina sont unis par une relation fusionnelle et une complicité inexplicable depuis toujours. La vie d’adulte a fait que leur route s’est séparée lorsqu’il y a quatre ans, Lorina était la première à quitter le toit familial pour s’installer à Dubaï étant hôtesse de l’air. Ensuite, Kevish a quitté le pays pour aller en Angleterre et aujourd’hui, il a posé ses valises en Australie. Cependant, ils n’ont quasiment manqué aucun ‘Rakhi’ malgré les océans qui les séparent.

Cette année, ils ont eu l’occasion de fêter le ‘Rakhi’ à Maurice après cinq longues années. Cette fête est très significative pour eux. Ils expliquent que même s’ils sont à l’autre bout du monde l’un de l’autre, ils se font un devoir de se retrouver pour célébrer le renouvèlement de leur engagement fraternel. « Fêter le Rakhi est impératif pour nous, car mon frère et moi, nous valorisons ce lien fraternel que nous partageons. Les personnes qui nous connaissent nous définissent souvent comme des ‘Soul Sisters and Brothers’. Quand nous sommes à l’étranger, nous faisons le rituel comme il se doit, même avec le strict minimum. D’ailleurs, nous nous sommes rejoints en Angleterre en 2015, à Dubaï en 2016 et en 2017, je suis partie chez mon frère à Melbourne. En 2018, nous avons célébré le Rakhi avec un mois de retard. Depuis notre naissance, on n’a jamais manqué cette célébration », partage Lovina.  

Kevish, le grand frère, quant à lui, ajoute que c’est avec beaucoup d’émotion qu’il a célébré le Rakhi en ce 15 août avec la famille au complet. « Même si on n’a jamais loupé la fête avec ma sœur, avoir l’occasion de célébrer ma sœur dans la maison où nous avons passé notre enfance en présence de notre famille au complet, c’était un sentiment unique et surtout une remontée d’émotions après cinq longues années », fait ressortir Kevish. Et de souligner que pour eux le Rakhi c’est juste une excuse pour célébrer la relation fusionnelle et la connexion indéniable qui les unit au jour le jour. 

La franchise

Kevish partage que le secret de leur relation c’est sans doute la franchise. « Nous maintenons cette relation fraternelle naturellement au jour le jour. Nous avons une relation basée sur la franchise. On se dit tout, même si parfois cela peut engendrer des désaccords, mais on ne se fâche jamais pour longtemps. D’ailleurs, je pense que c’est peut-être cela qui solidifie notre lien, car nous ne sommes pas rancuniers. Dans la vie, nous sommes le soutien de l’un et l’autre. Chaque décision importante que nous prenons, on en discute ensemble et nous sommes en contact tous les jours. »

Pour sa part, Lovina ne se fait pas prier quand il s’agit de dire ce que représente son frère pour elle. « À vrai dire, mon frère, c’est mon guide dans la vie. Il me soutient inconditionnellement et en même temps, il est mon frère, mon ami et mon protecteur. Il est toujours là pour moi, peu importe l'heure ou dans le pays où je me trouve. On a une connexion indéniable. Par exemple, quand mon frère est en difficulté, bizarrement je le ressens et vice versa. On n’est pas une fratrie parfaite, on se dispute également, mais ce ne sont jamais des disputes sérieuses, car mon frangin ne peut même pas tenir une heure sans me parler », partage Lovina d’un air amusé. 

Effectivement, Lovina et Kevish sont tellement complices qu’ils partageant également les mêmes passions dans la vie, celle de voyager. « Nous avons beaucoup de points communs, mon frère et moi avons souvent tendance à regarder les endroits à visiter dans la même perspective. Donc, comme Kevish est basé en Australie et moi à Dubaï, nous faisons en sorte de faire des voyages ensemble tant qu’on en a la possibilité en se rencontrant à mi-chemin. D’ailleurs, nous avons déjà fait Bali et la Malaisie. » 

En conclusion, Kevish et Lovina ont tenu à faire passer un message. « On souhaiterait dire aux frères et sœurs de toujours se dire ce qu’ils ont sur le cœur, non seulement à l’occasion du Raksha Bandhan, mais dans la vie de tous les jours. Également pas seulement dans la communauté hindoue, mais dans toutes les communautés. Si vous avez la chance d’avoir un frère ou une sœur, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour maintenir cette relation qui nous a été offerte par la naissance », concluent-ils en beauté.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor