People

Rakesh Chundunsing nous désaltère avec ses jus de fruits frais

Pour Rakesh Chundunsing, le maître-mot dans a business est l’hygiène.

Installé au Caudan Waterfront depuis 1998, Rakesh Chundunsing ne cesse d’émerveiller sa clientèle avec ses jus de fruits frais. On l’a rencontré vendredi dernier. 

«Bonjour madame, bonjour monsieur, du pur jus de fruits frais sans eau ni sucre. C’est vraiment bon pour la santé ».  Cette voix si familière s’est imprégnée dans le décor du Caudan Waterfront depuis une vingtaine d’années. Certes, Rakesh fait ce travail pour vivre, mais pour cet ancien basketteur de haut niveau, devenu par la suite entraîneur, c’est aussi sa façon d’aider les gens à maintenir une bonne santé. Il nous énumère les bienfaits des fruits sur l’organisme humain. «  J’ai été sportif de haut niveau, je sais de quoi je parle », dit-il sur un ton convaincant. Il explique qu’il a investi dans un extracteur de jus qui a une vitesse de rotation moins élevée et qui a le mérite de ne pas détruire les vitamines et autres nutriments se trouvant dans les fruits. Il avance que le jus a alors un goût plus naturel. « C’est ce qui fait la différence avec d’autres jus frais qu’on a sur le marché », soutient-il. On peut dire sans se tromper que son étal, où sont rangés artistiquement pommes, oranges, ananas et autres fruits « est une invitation à la dégustation ». Ses fruits, il se les procure d’un distributeur. Il se rabat aussi sur les fruits locaux, selon les saisons. Il prépare alors du jus de litchis, de papaye et autres. 

fruit

Il est presque 11 heures au Caudan Waterfront. Il est là depuis 7 heures du matin pour ses préparatifs afin d’accueillir ses premiers clients à 
10 h 30. Un des premiers arrivés sont deux jeunes touristes asiatiques qui ont pris deux noix de coco vertes et se sont installés à une table à l’ombre d’un parasol pour apprécier leur eau de coco. D’autres touristes optent, eux, pour un cocktail de fruits. «  Il y en a pour tous les goûts », rassure Rakesh. 

Il nous confie que les touristes représentent 80 % de sa clientèle. Il se réjouit que de plus en plus de Mauriciens, soucieux de leur santé, viennent pour consommer des jus de fruits frais. Il conseille à ses clients de consommer sur place, car après quelque temps le jus commence à fermenter. C’est pour cette raison, dit-il, qu’il ne travaille pas sur commande ou propose l’option à emporter.

Notre interlocuteur explique aussi qu’il met beaucoup d’accent sur le côté hygiénique. Il donne aussi la garantie qu’il utilise toujours des fruits de premier choix. Pour lui, le maître-mot dans son business est l’hygiène. Ce qui explique que dès 7 heures du matin, son employée et lui sont déjà sur place pour peler des fruits et pour s’assurer que tout soit en ordre pour accueillir les premiers clients. 

Comment est-il devenu marchand de jus frais? Rakesh explique que lorsqu’il était sportif de haut niveau, il consommait du jus de fruits frais pour son apport en vitamines. Il en préparait aussi pour ses amis sportifs, si bien qu’il s’est bâti une réputation dans le domaine. Il envisageait de mettre ses produits sur le marché dans le futur. « C’est lors de mes visites en Inde et en Malaisie que j’ai été conforté dans mes idées, car on y vend du jus de fruits préparé sur place », avance-t-il. Il en parla à ses amis qui l’encouragèrent dans cette voie. Il est le premier Mauricien à préparer du jus frais pour le grand public.