Rajesh Bhagwan : «Le PMSD a perdu toute crédibilité»

Par Cedric Ramasawmy O commentaire
Rajesh Bhagwan

À quelques jours de la rentrée parlementaire, les relations entre le MMM et le PMSD se dégradent. Réagissant au refus des députés du MMM d’accepter l’invitation du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, à participer à une réunion de l’opposition ce mercredi, Mahmad Kodabaccus, secrétaire-général du PMSD, devait demander où se situe le MMM sur l’échiquier politique. « Eski MMM, zordi, li dan lopozisyon ou dan gouvernan », a-t-il lancé sur Radio Plus, mardi.

Le président du MMM n’a pas tardé à réagir. Selon Rajesh Bhagwan, ce sont les députés mauves qui ont révélé tous les scandales depuis 2014. « Mahmad Kodabaccus a perdu sa crédibilité, tout comme son parti, après leur défaite dans l’élection partielle de la circonscription no 18, Belle-Rose/Quatre-Bornes, en décembre dernier. Mahmad Kodabaccus a raté l’occasion de fermer sa bouche. Le MMM garde toujours sa ligne et se rendra seul aux prochaines élections générales. Nous préparons notre programme et le leader a indiqué clairement qu’il n’y aura aucune alliance », explique-t-il.

Le député mauve énumère, dans la foulée, les différents scandales. « Depuis 2014, c’est le MMM qui a fait éclater plusieurs scandales notamment les affaires Youshreen Choomka, Alvaro Sobrino et Vijaya Sumputh. Nous n’avons pas de double langage et c’est le PMSD qui n’a pas de crédibilité. Pour nous, le PMSD est tombé déjà dans les bras de Navin Ramgoolam et nous lui souhaitons bonne chance », réplique Rajesh Bhagwan.