Actualités

Rajen Narsinghen : «Le système proposé ne reflète pas la représentation proportionnelle»

« Les propositions représentent un non-sens sur le plan du droit constitutionnel et de la loi électorale et surtout, indiquent qu’on n’a pas compris l’essence du système de représentation proportionnelle (RP). » C’est la réaction de Rajen Narsinghen, responsable de la faculté de droit à l’université de Maurice.

« Je ne crois pas que le système proposé tombe dans la  catégorie de RP.  C’est un misnomer de qualifier le modèle proposé de RP. L’objectif fondamental de la RP est de réduire l’écart entre le pourcentage du vote national et le nombre de sièges obtenus au Parlement. Il n’y a pas de corrélation entre les deux. C’est une perversion du système de Three First Past the Post System (TFPTP) », fulmine-t-il.

Le TFPTP, poursuit-il,  garantit plus de stabilité, mais tout système électoral  démocratique doit garder un équilibre entre la stabilité et la justice électorales et l’équité. « Les propositions veulent, coûte que coûte, garder la supériorité numérique glanée par un parti majoritaire, comme avoué par le Premier ministre. Ainsi, le système préconisé est loin d’être dans la logique de la RP », considère-t-il.

La RP, insiste-t-il, est un mode de scrutin aux antipodes d’un système Three First  Past The Post (TFPTP). Il permet à un parti de récolter un nombre de sièges égal à son pourcentage de votes. « Dans un pays pluriethnique ou pluriculturel, un tel système peut encourager les partis politiques à  s’aligner sur une base sectaire et cela peut s’avérer dangereux. D’autres pays ont introduit une dose de RP et c’est la solution de compromis pour Maurice. Cela est plus intéressant pour des pays comme Maurice, qui a toujours composé avec le système de TFPTP, d’adopter une dose de RP avec une liste parallèle qui viendra compenser et corriger  les excès du premier modèle », dit-il.

à son avis, c’est un gaspillage des fonds publics de prévoir 12 députés additionnels et 6 ou 10 députés comme Best Losers, si l’objectif n’est pas de tempérer les excès et les iniquités du TFTPS.