Live News

Raj Dayal : «Mo an mood reflexion»

Le député MSM de la circonscription no. 9 (Flacq/Bon-Accueil), Raj Dayal, envisage-t-il de démissionner ? «Mo an mood reflexion», a-t-il déclaré à deux reprises à TéléPlus. C'était à sa sortie de la réunion du groupe parlementaire de la majorité gouvernementale au Bâtiment du Trésor, ce lundi après-midi 22 avril. 

Cette brève déclaration de l'ex-ministre de l'Environnement intervient trois jours après l'affidavit qu'il a juré en Cour suprême dans lequel il affirme avoir été forcé à démissionner comme ministre dans le sillage de l'affaire « Bal kouler »

Dans ce document, il indique que, le 23 mars 2016, suivant la diffusion d’une bande sonore sur Radio Plus faisant état d’un cas allégué de corruption dans lequel il serait impliqué, il avait été convoqué au bureau du Premier ministre d’alors, sir Anerood Jugnauth.  À son arrivée,  il devait constater la présence de Roshi Bhadain, alors ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers. 

Lors de cette réunion, Raj Dayal affirme que sir Anerood  Jugnauth avait exigé sa démission immédiate dans le sillage de ces allégations. Il explique qu’il a nié les accusations portées contre sa personne, qu’il qualifie de fausses et malicieuses. Raj Dayal soutient également qu’il avait signifié son intention de ne pas démissionner de son poste de ministre.

Sangeet Fowdar également présent à la réunion

Le député du Muvman Liberater de la circonscription no. 6 (Grand-Baie/Poudre d'Or), Sangeet Fowdar, était également présent à la réunion du groupe parlementaire de la majorité gouvernementale ce lundi après-midi.

La semaine dernière, il avait brillé par son absence après avoir écrit, la veille, ces quelques mots sur sa page Facebook : «Vive les transfuges ! Strong and Powerful ! Bravo, keep fooling and pretending».

Interrogé par TéléPlus, le député du no. 6 a esquivé les questions qui lui ont été posées.

  • Made for more