Actualités

Radio Plus au cœur de la solidarité nationale : 50 matelas, 350 kg de farine, plein de vivres reçus

Radio Plus au cœur de la solidarité nationale Sourire aux lèvres, petits et grands n’ont pas hésité à se déplacer pour faire don d’un petit quelque chose utile, ou pour aider.

Les Mauriciens ont répondu présent à l’élan de solidarité lancé par Radio Plus et sur les réseaux sociaux pour venir en aide à plusieurs centaines de sinistrés des fortes inondations de Fond-du-Sac, Cottage et Baie-du-Tombeau. Plusieurs centaines de compatriotes ont afflué pour accomplir un grand geste de solidarité.

De 7 h à 13 heures à Fond-Du-Sac, l’équipe de Radio Plus s’était installée pour diffuser ses émissions Allo Moris, Xplik ou K et autre dans le but de venir en aide aux personnes qui ont tout perdu après les pluies diluviennes de mardi et mercredi.

Radio Plus avait lancé la veille, un appel à la solidarité nationale en invitant nos compatriotes à faire don de ce qu’ils pouvaient : denrées alimentaires, serviettes, vêtements, draps, matelas, matériels scolaires, entre autres pour venir en aide aux sinistrés. Un appel qui ne sera pas tombé dans les oreilles de sourds.

Aussitôt la compagnie Courts Mammouth a promis de faire don de 25 matelas; l’ONG Food Wise a offert 300 produits laitiers, la Bread Lovers Bakery de Triolet a offert 250 kilos de farine, sans compter la multitude de personnes qui se sont déplacées pour faire dons qui de nourriture, de serviettes, de vêtements, de draps, de matelas, de matériels scolaires, brefs de tout ce qui représente un secours d’urgence. Certains n’ont pas hésité à se déplacer d’aussi loin que Lallmatie et Quatre-Bornes pour faire leurs dons.

La générosité d’attend pas l’âge : des collégiens sont venus au secours de leurs camarades. Ainsi ceux du collège Idéal  et du DAV Collège de Morcellement St–André. Tandis que certains distribuaient des repas chauds aux personnes en détresse, d’autres faisaient collecte de dons à remettre aux familles affectées.

Les policiers aussi

Même les policiers et membres de la Police de l’Environnement (sous la direction du sergent Doolooa) sollicités par le Defimedia Group pour canaliser cette opération au Community Centre de l’endroit n’ont pas hésité eux-mêmes à acheter des produits alimentaires pour en faire don. Des gestes qui ont été suivis par des employés de divers organismes (CWA, du transport, de l’hôpital de Moka, du ministère des Finances, des hôtels Royal Palm et Pointe aux Canonniers, du conseil de district) ont fait le déplacement durant leur heure de déjeuner.

Les membres du Fellow Ship First Aiders ont apporté leur soutien pour la séparation et la distribution des dons. La Global Rainbow Foundation a accordé une attention particulière aux personnes handicapées et âgées. Elle promet des visites à domicile et un Medical Camp sera organisé dans les jours à venir pour prévenir tout risque d’épidémies. La Pharmacy Burahee a proposé ses services pour la distribution de médicaments après avoir offert… 100kg de farine. Là aussi, des aides médicales sont prévues.

Autres gestes notables venant de supermarchés Simla Way, Super U, Dream Price, Lolo Supermarket, Hassen Taher : la distribution de vouchers de Rs 500 et Rs 1000. Le but : outre les dons de nourritures, permettre aux familles de satisfaire leurs besoins particuliers. « Normal d’aider les personnes les plus démunies », dira un responsable à l’équipe d’animation de Radio Plus, comprenant au micro Gilbert Bablee, Mélanie Valère et Deven Anacooty.

Autre geste notable : des policiers ont aidé des familles à nettoyer leurs maisons inondées.

À Baie-du-Tombeau et Cottage aussi

Pendant que l’émission se poursuivait au Village Hall, une équipe du Defimedia Group s’est rendue à Baie-du-Tombeau, une autre à Cottage, toujours pour assurer la distribution de dons. Près d’une centaine de personnes attendaient près du centre communautaire de Baie-du-Tombeau pour recevoir des dons alimentaires, des serviettes, des vêtements, de la farine…etc. Un grand merci aux membres dela Holdem Foundation qui a assuré la distribution et à Audgé Courtell qui s’est chargé du transport des dons de Fond-du Sac à Baie-du Tombeau.

À Cottage, c’est près d’une centaine de personnes qui ont reçu des vêtements, de la farine, de l’eau, de la nourriture, notamment pour les enfants en bas âge. Notons qu’une partie des dons a été remise au responsable du Village Hall pour qu’ils la remettent aux sinistrés absents.

Nul besoin de décrire la satisfaction des sinistrés en voyant tant de gestes de compassion, tant de mobilisation pour leur apporter un premier secours. Maintenant, les familles traumatisées attendent des mesures concrètes des autorités pour mettre fin à tous ces risques d’inondation, notamment pas la construction de drains appropriés.

Dewianee, dont la fille, étudiante à l’université qui perdu tous son matériel d’étude et qui recevra un laptop de la compagnie Solaris, propose : « Je suis prête à céder une partie de mon terrain au gouvernement sous la Land Acquisition Act pour faire avancer les travaux et les procédures. Mieux vaut perdre une partie de sa terre que de perdre la vie. »

ken
Ken Fong le maire de la ville de Beau-Bassin/Rose-Hill et ses conseillers ont fait une donation au nom de la municipalité hier matin au siège de Radio Plus.

Victimes des inondations : les donations déposées à la rédaction

steeve
Steeve Caëtane habitant de Cassis a déposé une cinquantaine de T-shirts à la rédaction.

Depuis le début de l’émission spéciale le jeudi 11 avril 2019, appelant à la générosité des Mauriciens pour les victimes des inondations de ce début de semaine, c’était le va-et-vient à la rue Labourdonnais.

Des nombreuses personnes ont répondu à l’appel lancé par Radio Plus. Que ce soit en termes d’aliments, de vêtements, d’accessoires ou autres, les Mauriciens se sont mobilisés pour venir en aide aux sinistrés. La municipalité de Quatre-Bornes a, elle aussi, fait don d’aliments de base (sucre et riz entre autres).

Chris Bernard et son groupe d’amis, travaillant dans la télécommunication, ne sont pas restés insensibles à cet appel. Ils ont fait le déplacement pour déposer leurs dons en début d’après-midi.

« Nous ne pouvons rester insensibles à ce qui s’est passé. Nous avons prévu de la nourriture pour une dizaine de familles », précise Chris.

Steve Caëtane, entrepreneur habitant St-Joseph, Cassis, a, lui aussi, profité pour déposer une cinquantaine de t-shirts. « Nous n’utiliserons pas ces vêtements, ils sont encore neufs et n’ont pas été vendus. Cela pourra certainement dépanner les sinistrés », dit-il.

La rédaction d’Xplik ou k était submergée d’appels téléphoniques. En l’espace de quelques heures, pas moins d’une soixantaine d’appels téléphoniques ont été enregistrés pour des promesses de don. Preuve que la solidarité mauricienne existe toujours. Cela ne fait nul doute que les habitants de Fond-du-Sac ont été touchés par cet élan de solidarité.


Appel de solidarité : reçu 5 sur 5 par les Mauriciens

solidarite
Les donations ont par la suite été acheminées aux endroits les plus touchés.

L’heure était à la solidarité après les inondations qui ont frappé le nord de l’île le mardi 9 avril 2019. Plusieurs entreprises et bénévoles ont répondu à l’appel de Radio Plus en faveur des sinistrés de Fond-du-Sac, Riche-Terre et Cottage.

Bel élan de solidarité. En effet, l’appel à solidarité de Radio Plus n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Ils sont nombreux les Mauriciens qui se sont présentés au Village Hall de Fond du Sac pour venir en aide aux sinistrés. Ils ont fait des dons de denrées alimentaires. Une plateforme de solidarité a été mise en place de 7 heures à 13 heures. Toutefois, à 15 heures, ces bons Samaritains affluaient toujours au Village Hall pour faire un don.

Les membres de la force policière ne sont pas restés les bras croisés, selon le sergent Raj Doolooa. « Les collègues de la police de l’Environnement ont tous contribué financièrement afin que nous puissions venir en aide, d’une manière ou d’une autre, à ces personnes », fait-il ressortir. Une vingtaine de jeunes du Fellowship First Aiders étaient également présents pour distribuer les provisions aux habitants.

Pour sa part, la Global Rainbow Foundation a tenu à informer le public qu’un médecin était à leur disposition en cas de nécessité en attendant la mise sur pied d’un camp médical.

Liste non exhaustive des dons reçus

  • Une cinquantaine de matelas
  • Une armoire, dix bouilloires
  • Des couvertures, des serviettes, des oreillers, des draps
  • Des vêtements, des chaussures
  • Des stocks de nourriture,
  • Des accessoires pour bébé
  • 5 réservoirs d’eau
  • Des briques de lait et des bouteilles d’eau
  • 250 kg de farine

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !