Actualités

Radié de l’Ordre des avoués : Kedarnath Gungabissoon demande sa réintégration

Cour suprême

Kedarnath Gungabissoon a demandé sa réintégration par voie d’une motion devant le chef juge, Eddy Balancy, le lundi 15 juillet 2019. Sa demande est dirigée contre l’Attorney General, le ministère public, la Mauritius Law Society (MLS) et la Mauritius Bar Association (MBA). L’affaire sera appelée le 22 juillet 2019 devant la Cour suprême.

Depuis sa radiation en février 2009, l’ancien avoué souhaite sa réintégration sur la liste des avoués. Dans un affidavit rédigé par Doorgacharun Luchmun, avoué, Kedarnath Gungabissoon explique qu’il a rejoint le barreau le 8 juillet 1991. En juillet 2005, dit-il, ses services ont été sollicités par Désiré Laval Mavouse. Ce dernier était détenu à la prison de Beau-Bassin pour une affaire de drogue.

Par la suite, il avait été convoqué au quartier général de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) qui l’avait soupçonné d’avoir rédigé un faux affidavit pour Désiré Laval Mavouse. Il avait été arrêté, le 3 décembre 2008 et avait plaidé coupable sous une accusation formelle de complot en vue de pervertir le cours de la justice. Le 19 février 2009, son nom a été rayé du registre des avoués à la suite d’un comité disciplinaire institué contre lui devant la Cour suprême.

Dix ans plus tard, Kedarnath Gungabissoon, âgé aujourd’hui de 72 ans, explique que sa famille a été affectée après sa radiation du barreau.Il souhaite sa réintégration pour terminer sa carrière sur une note positive. Selon ses dires, il a subi des préjudices sur les plans professionnel, social et financier après cette radiation. « C’est ma dernière tentative. J’avais essayé en 2013, mais ma demande a été rejetée », fait-il mention

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective