Live News

Rachat des actions de MK : Trois actionnaires réclament une injonction

Ils disent craindre que leurs actions au sein d’Air Mauritius (MK), ne fassent l’objet d’une acquisition obligatoire. Cela, par la nouvelle structure qu’est Airport Holdings Limited (AHL). Trois actionnaires de la compagnie nationale d’aviation, soit Dhanrajsing Ramlugun, cadre à la retraite et domicilié à Curepipe, et un couple de Forest-Side, en l’occurrence, Awadhkoomarsing et sa femme Khemawati Balluck, ont déposé, vendredi 19 novembre, une demande d’injonction conjointe. Cela, devant la chambre commerciale de la Cour suprême. Ils demandent au juge des référés d’interdire à MK et AHL, d’aller de l’avant avec la procédure d’offre obligatoire. Car cela aura pour seul effet, « l'acquisition forcée » des actions de MK au « taux dérisoire » de Rs 5,80 l’unité. 

Ils ajoutent, dans le document, que conformément à la Règle 37 des Securities (Takeover) Rules 2010, si les actionnaires de MK vendent à AHL, 90 % ou plus de leurs actions, AHL aura le droit d’acquérir d'office les titres détenus par les actionnaires dissidents, lors de l'offre obligatoire. 
Dans leur affidavit rédigé par l’avoué Kaviraj Bokhoree, Dhanrajsing Ramlugun dit détenir 3 808 actions de MK. Le couple Balluck affirme, pour sa part, posséder 480 actions dans la compagnie nationale d’aviation. Or, disent-ils, le conseil d’administration de MK a, dans un communiqué en date du 15 octobre 2021, informé le public et les actionnaires de l’intention d’AHL de faire une offre obligatoire aux actionnaires de MK. Ils estiment, dans leur demande, que cette offre a été faite dans « la seule intention de forcer les actionnaires à vendre leurs titres à un prix dérisoire et qui ne reflète pas la réalité du marché ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !