Live News

Quatre-Sœurs : le portail d’un terrain de foot soudé, l’inauguration annulée

Un panneau pour dissuader les visiteurs.

C’est une affaire qui fait jaser dans le Sud-Est. La police criminelle de Mahébourg a interpellé un habitant de Quatre-Sœurs pour avoir soudé le portail d’un terrain de foot nouvellement aménagé afin d’empêcher que des élus des circonscriptions du n° 11 et 12, dont  Mahen Seeruttun et Bobby Hurreeram, de procéder à son inauguration, le mercredi 13 octobre. Ce sont des fonctionnaires de la National Development Unit qui ont porté plainte à la police en début de semaine et décidé de renvoyer la cérémonie. Cela après avoir constaté que le portail était également muni d’un antivol avec un code, alors que des monticules de terre ont été balancés sur le terrain. 

Le soudeur Judex Mohabuth, 44 ans, interpellé mercredi, dira avoir agi sur les instructions de Rajeev Kumar Jangi, président du Conseil de district de Grand-Port, élu grâce au soutien du PTr aux élections villageoises, pour « sceller » ce portail. Il explique avoir reçu Rs 200 pour ce travail. « C’est le Conseil du village de Quatre-Sœurs qui l’a payé », déclare Rajeev Kumar Jangi. Il devra être entendu ce jeudi par la CID de Mahébourg. 

« Le Conseil de village a décidé de sceller le portail pour éviter que les habitantes n’y viennent faire leur jogging matinal. Nous avons aussi décidé de placer une couche de terre additionnelle sur le terrain », avoue Rajeev Kumar Jangi. S’il reconnaît avoir été élu grâce au soutien des Travaillistes, il se défend d’avoir agi pour des raisons bassement politiciennes. Il admet cependant que l’inauguration de mercredi a dû être reportée. « Le terrain était dans un état déplorable. La NDU a été appelée pour les travaux d’éclairage. Le chantier a été livré en 2019», fait-il ressortir. « Pour une inauguration officielle, la permission doit être obtenue auprès du Conseil de district », lance Rajeev Kumar Jangi. À l’Hôtel du gouvernement, l’on explique que l’inauguration a été retardée en raison des restrictions liées à la Covid-19. « C’est dans l’intervalle que ce Conseil de district a viré au rouge », déclare un porte-parole de la majorité. « Les fonctionnaires n’ont pas voulu forcer les « scellés ». Comme ils ignoraient qui était le responsable du site, ils ont appelé la police », dit-il.

Girty Eléonore, coordonnateur au Citizen Advice Bureau, a saisi la police, lundi. Il a déclaré à travers une mesure de précaution avoir tenté d’utiliser une scie pour couper l’antivol, mais que des individus l’en ont empêché. Ils l’ont intimé de rechercher l’autorisation du Chief Executive du Conseil de district. Rajeev Kumar Jangi a débarqué et lui a fait comprendre qu’il n’avait pas « l’autorisation » d’accéder au site. L’Acting Chief Executive du Conseil de district a signalé à la police que Rajiv Kumar Jangi et le président du Conseil de village de Quatre-Sœurs, Sandesh Sahti, ont refusé de lui donner le code pour l’antivol apposé sur le portail.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !