Faits Divers

Quatre jeunes meurent dans un accident à Mapou : adieux déchirants à Kushal Boodhoo et Adarsh Jeeneea mercredi

Accident Le cortège funèbre du constable Raj Kamal Boodhoo, escorté par ses collègues.

Des cris de douleur ont retenti. Des larmes ont coulé. C’était à Fond-du-Sac et Plaine-des-Papayes mercredi après-midi lors des funérailles du constable Raj Kamal Boodhoo, 24 ans, et Adarsh Jeeneea, 23 ans. Aimés et appréciés de leur entourage, les deux jeunes gens laissent un grand vide.

Chez les Jeeneea, la douleur est palpable. À rue Balmiki, Bois-Mangues, Plaine-des-Papayes, l’entrée qui mène vers la maison familiale est bondée de monde. Ils sont pour la plupart des habitants du quartier, lieu où le jeune Adarsh a grandi. Dès qu’il a appris cette triste nouvelle par son neveu, Manoj Jeeneea, le père d’Adarsh, s’est empressé de rentrer au pays. Pourtant, ce quality controller d’une usine de textile en Tunisie a quitté l’île le 8 janvier dernier après avoir passé du temps avec sa famille.

La douleur était palpable chez les Jeeneea.
La douleur était palpable chez les Jeeneea.

« Cela a été un véritable choc. Je ne m’y attendais pas. La mort soudaine de mon fils est difficile à accepter », lâche le père du jeune homme avec un gros chagrin. « Mon fils était obéissant. Il avait une grande passion pour la cuisine. D’ailleurs, il en a fait son métier. »  Une tante de la victime est écrasée par cette perte tragique. « Au début, j’ai cru à une mauvaise plaisanterie. »

À Fond-du-Sac, plus précisément à la rue Soubash Chandrabose, l’ambiance est tout aussi lourde chez la famille Boodhoo. Ils étaient nombreux les membres de la force policière à se rendre au domicile du jeune policier de 25 ans pour lui dire un dernier adieu. Raj Kamal Boodhoo, aussi connu comme Kushal, est décrit comme un fils aimant et un bon policier. Il était affecté au poste de police de Pointe-aux-Canonniers. Le jour de l’accident cela faisait cinq ans depuis qu’il avait rejoint les forces de l’ordre. Ses collègues sont aussi venus apporter leur soutien à son père Jayraj Boodhoo, également policier. C’est sous des cris et des pleurs que le cortège funèbre du jeune policier a été escorté par ses collègues.

Pour rappel, ils étaient quatre jeunes dans une voiture conduite par Adarsh Jeeneea. Le véhicule a pris feu après un violent impact contre un arbre suite à une sortie de route à Mapou mardi aux petites heures du matin. Prisonniers des flammes, les quatre occupants de la voiture n’ont pu s’en sortir. Ce sont les pompiers de Piton et la police qui ont fait la découverte macabre une fois l’incendie circonscrit.

Les funérailles de Desigen Nulliah, 23 ans, et Yushriya Ruhomally ont eu lieu mardi après-midi.