Live News

Quatre jeunes meurent après une sortie de route à Mapou : émouvant témoignage du père du policier Boodhoo

Le village de Mapou est en émoi. Quatre jeunes, âgés entre 22 et 24 ans, ont péri dans l'incendie qui s'est déclaré dans une voiture après une sortie de route dans cette région aux petites heures de ce mardi 15 janvier. 

Rajkamal Boodhoo, un policier de 24 ans, est parmi les victimes. Son père, Jayraj, également policier, s’est confié à TéléPlus. Cet habitant de Fond-du-Sac affirme :

« Mo pa pou kapav al contre princip bondie…Se ène train kot tou dimoun bizin embarke et debarke. Kot mwa mo ti bizin ale, lin alle avan mwa ». 

Ce caporal se souvient encore des derniers mots qu’il a eus avec son fils la veille du drame.
 
« Mon fils était affecté au poste de police de Pointe-aux-Canonniers. Hier, lorsqu’il revenait du boulot aux alentours de 18 heures, je lui ai dit qu’il vient de passer cinq ans de service dans la force policière. Li bizin prepare li pou lexamen sergent. Peu après, une voiture est venue le récupérer », explique le père de Rajkamal. 

« Il était mon fils unique. J’ai deux filles. Il rêvait de devenir policier. Mo fier de sa. Il avait l’habitude de sortir. Mo zenfan li pa ène mové garson. Tou le temps, li fin ecoute mwa. Li ti ène zenfan conditionné. Malheureusement, j’ai perdu mon fils unique. » 

Après avoir appris la mauvaise nouvelle aux alentours de 04h00, le père de Rajkamal s’est dépêché sur les lieux du drame. « Mo fin al lor spot accident là. Ce ki mo fin compren ena ène contour kot District Council. Zotte fin derape et fin tape avec ène pie. L’accident s’est produit vers 01 h 04. (…) Ni la polis ni pompier pa fin  kapav fer narien…ce ène malheur fin arrive », dit Jayraj Boodhoo. 

« Aujourd’hui, cela fait cinq ans qu'il s'est joint à la force policière », poursuit le père de Rajkamal. Selon lui, il se peut que son fils ait décidé de faire une sortie entre amis pour célébrer cet événement.  « Kapav zot inn ale fer enn ti program. Mo penser bann la pann alle bwar n'importe ki zafer parseki ti ena enn mamzel avek zot. Zordi ki monn appran ti ena enn tifi avek zot », explique Jayraj.  

Il ajoute que son fils Rajkamal, Adarsh Anand Jeeneea et Desigen Nulliah, deux autres victimes, étaient des « amis très soudés». «Zot ti habitue viv kouma caleson semiz», confie-t-il. Il dit cependant ne pas connaître l'identité de la jeune femme qui était en leur compagnie.

Outre Rajkamal Boodhoo, il y avait Adarsh Anand Jeeneea, un cuisinier de 23 ans, Desigen Nulliah, 22 ans, ainsi qu’une jeune femme qui sont morts après une virée entre amis. 

Les quatre jeunes, qui habitent tous dans le nord, semblent avoir été prisonniers des flammes. A l'arrivée des pompiers, ils étaient déjà morts carbonisés. 

L’autopsie des quatre victimes est prévue dans l’après-midi. 

L’enquête policière se poursuit.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !