Faits Divers

À Quatre-Bornes : Vizenio Marie tué de sept coups de couteau

Vizenio Marie Vizenio Marie avait 22 ans.

Aux petites heures du dimanche 14 juillet, Vizenio Marie, 22 ans, n’a pas survécu aux sept coups de couteau, dont deux fatals, que lui ont infligés ses agresseurs. Cela après une rencontre avec une prostituée dans la cour de la mairie de Quatre-Bornes.

Scène effroyable dans la cour de la municipalité de Quatre-Bornes dimanche. Vizenio Marie, habitant du quartier, a été sauvagement poignardé. Il a couru vers un vigile pour chercher de l’aide, mais il a rendu l’âme peu après. La victime était seulement vêtue de son t-shirt. En toile de fond de ce drame : une rencontre avec une prostituée qui a viré au meurtre. L’autopsie a révélé que son agresseur ou ses agresseurs lui ont infligé sept coups de couteau, dont deux qui lui ont été fatals à l’abdomen.

C’est vers 2 heures du matin que l’agression s’est produite. Selon les premiers renseignements, le jeune homme était en compagnie d’une prostituée dans un jardin à côté de la municipalité de Quatre-Bornes. Mais cette rencontre ne s’est pas passée comme prévu. Vizenio Marie a été agressé avec une arme tranchante. Il s’est sauvé et a essayé de trouver de l’aide auprès d’un vigile de la municipalité. Le jeune homme à moitié nu s’est effondré en sang.

La police de Quatre-Bornes a été alertée et une ambulance mandée sur les lieux. Mais, une fois sur place, le personnel soignant n’a pu que constater le décès du jeune homme. Il avait une entaille à l’abdomen et portait de multiples blessures. Il n’avait aucun papier sur lui pouvant permettre son identification. Le corps a été transporté à la morgue. C’est au cours de la matinée de dimanche que Vizenio Marie a pu être identifié par un membre de sa famille.

La Criminal Investigation Division de Quatre-Bornes a interrogé le vigile. Deux autres personnes ont été interpellées dans le cadre de cette enquête. À dimanche soir, leur interrogatoire se poursuivait. L’autopsie, pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin et le Dr Prem Chamane, a attribué la mort de la victime à deux stab wounds to  chest. Il a reçu deux coups à l’abdomen et cinq autres au bras et au dos.

«Il Croquait la vie à pleines dents»

À la rue Tilloo, Palma, Quatre-Bornes, Clifford Marie, 46 ans, le père de la victime, n’arrive toujours pas à comprendre ce qui s’est passé. Vizenio, issu d’une fratrie de quatre enfants, était le cadet de la famille. Le jeune homme croquait la vie à pleines dents. Il gagnait sa vie dans la construction. Il y a quelque temps soif de liberté selon son père, il a quitté le cocon familial pour vivre aller seul. « Il aimait s’amuser et a voulu habiter seul », explique Clifford. Cependant, ils gardaient toujours contact. «  Il a trouvé une maison à Quatre-Bornes. C’est moi qui paie le loyer », explique le quadragénaire.

Le père veut des réponses. «  Mon fils était un jeune qui aimait la vie, il n’a jamais eu de problème avec qui que ce soit. Il était une personne douce », explique Clifford.

La dernière fois qu’il a vu Vizenio remonte à vendredi 12 juillet. « Je partais travailler quand nous nous sommes vus. Il m’a emprunté un outil, puis il est parti », poursuit ce dernier. Et dimanche matin, Clifford dit avoir pensé à son fils Vizenio : « Je l’ai appelé dès le matin, il est resté injoignable ». Il ne se doutait nullement que son fils n’était plus de ce monde.  « J’étais en route pour le travail quand la police m’a appelé pour m’informer de cette terrible nouvelle », lâche Clifford qui essaie de tenir le coup.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective