Live News

Quand la chasse à l’homme devient difficile : la recherche de Sandeep Dussoye et d’autres fugitifs s’intensifie

Sandeep Dussoye.

Est-ce que Sandeep Dussoye entrera dans l’histoire dans la catégorie des criminels en cavale comme Rajen Sabapathee et le Dr Miko ? C’est ce que tentent d’empêcher la police.

Sandeep Dussoye, 35 ans, est une des personnes les plus recherchées par la police actuellement. Il est le principal suspect dans l’enquête sur le meurtre de son épouse, Lokchmee, 30 ans, depuis le lundi 23 août. 

Quel protocole suit la police lorsqu’il s’agit d’une personne recherchée ? 

« D’abord, il faut retenir qu’il n’y a pas de petits ou de grands crimes », répond l’inspecteur Shiva Coothen, responsable de la communication pour la police. « Il y a un seul protocole pour toutes les personnes recherchées. La police rassemble les informations, et utilise tous les moyens dont elle dispose pour élucider le crime, en mettant la main sur le fugitif », poursuit-il. Tous les citoyens ont la responsabilité d’informer la police. 

« Mais parfois certaines personnes logent secrètement le criminel, sans prendre en considération le danger que comporte une telle action. C’est une infraction à la Criminal Code Act : Harbouring Criminal qui est passible de peines sévères », précise-t-il. 

Les recherches ne se font pas uniquement par l’équipe en charge du dossier. « Lorsqu’une personne est recherchée, il y a la collocation de toutes les unités de la police. Par exemple, une équipe de l’Anti-Drug & Smuggling Unit a fait remonter des informations utiles, dans le cadre des recherches concernant Sandeep Dussoye », explique-t-il. 

« En ce qui concerne les recherches sur les deux Rottweilers qui ont attaqué une personne dans le Ward IV, la police rassemble les informations. Retrouver deux Rottweilers n’est pas difficile avec l’aide de la communauté. C’est presque impossible de ne pas remarquer la présence d’un Rottweiler. Ce n’est pas un chien comme les autres », fait-il observer. 

Pour revenir à Sandeep Dussoye, l’inspecteur Coothen prend l’exemple de certains fugitifs qui ont fait couler beaucoup d’encre. Il y a eu Rajen Sabapathee, « l’enfant gâté de Stanley » et Gérard Agamemnon (Dr Miko). 

La capture d’un criminel peut-elle faire l’objet d’une récompense ? « C’est au policier responsable de l’enquête de prendre cette décision. Évidemment, il le fait avec l’accord du commissaire de police. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !