Live News

PSAC : 920 parents insatisfaits de l’attribution des collèges

« Sur 1 923   demandes de transfert des étudiants d’un collège à un autre, 1 003 cas ont été traités à la satisfaction des parents. Ce qui représente plus de la moitié », s’est réjoui Deenesh Seeharry, attaché de presse au ministère de l’Éducation, lors de l’émission Xplik ou K sur Radio Plus, le jeudi 10 janvier.

Entre joie et insatisfaction des parents, Bashir Taleb, président de la Fédération des Managers des collèges privés, note que le taux de mécontentement touche presque la moitié des demandes de transfert. « Si le taux d’insatisfaction était de 2 % ou 3 %, ce résultat n’aurait pas été alarmant, mais très positif même. » Il faut donc, a-t-il ajouté, revoir le système d’allocation des collèges. Il ajoute qu’il y a un flou sur les critères d’attribution des collèges. « Nous sommes retournés au système de ranking. Ce sont les résultats des élèves qui priment sur le critère de proximité », explique-t-il.

« Ce sont les points que l’élève a obtenus qui comptent, même si deux élèves ont eu le même Grade. L’un a peut-être récolté 70 points, tandis que l’autre en a 90. Ils auraient eu le même résultat sur papier. D’où l’incompréhension des parents, surtout lorsqu’ils voient un autre enfant obtenir une meilleure place. D’où le mécontentement noté », explique-t-il. Selon lui, il faut que la proximité soit aussi prise en considération. « Il appartient aux parents de donner leur avis et proposer des solutions », ajoute-t-il.

Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union (GTU), soutient pour sa part que le ministère de l’Éducation doit une explication aux parents. Selon lui, la solution au problème résiderait dans la construction d’autres collèges.

Sollicité, un proche du dossier au ministère de l’Éducation avance que l’attribution du collège dépend de l’offre, de la demande et de la disponibilité de places au collège.