Explik Ou Ka

Propriétaire et employé sous le choc : après 20 ans d’occupation, leur étal alloué à un tiers

étal L’étal qu’occupaient les plaignants durant 20 ans avant qu’il ne soit réalloué.

Mohammad Mohi-Udeen Boodhoo, la quarantaine, occupait jusqu’à tout récemment, et ce depuis 20 ans, l’étal numéroté 52 (F79), qui appartenait à Abdool Azad Mungur, dans la section mercerie à la foire de Quatre-Bornes. Il y travaillait tous les jeudis et les dimanches. Mais, depuis le dernier tirage au sort, cet étal a été alloué par la municipalité à une tierce personne.

Comment l’étal numéroté 52 (F79) a-t-il changé de propriétaire ? Ce serait dû à des paiements impayés à la municipalité, mais Abdool Azad Mungur affirme avoir rapidement réglé ce problème et à ce jour, il ne doit plus rien.

Mohammad, l’employé d’Abdool Azad Mungur, explique que le 19 juin 2018, le propriétaire est tombé d’accord avec la municipalité pour effectuer un premier paiement de Rs 20 000. Mais qu’après il n’a plus été en mesure d’honorer son engagement et le prochain paiement, d’un montant de Rs 30 000, n’a été effectué qu’en décembre. Ensuite, il y a eu un nouveau retard dans le paiement et cette fois, la municipalité n’a pas voulu accepter la somme de Rs 27 000 que lui devait le propriétaire. Ce dernier n’a pas eu d’autre choix que de saisir la justice. Mohammad avance que la cour a demandé à la municipalité d’accepter le paiement de Rs 27 000. La municipalité l’a fait, mais n’a pas voulu accepter le paiement couvrant la période de juin à décembre 2018 et aussi pour le premier trimestre de 2019 sous prétexte qu’« il n’y avait rien dans le dossier ».

Ordre émis par la Cour suprême

Dans un ordre émis le 29 avril 2019 par la Cour suprême, la juge R. Teelock a ordonné qu’un ordre intérim sous forme d’injonction soit émis pour restreindre et prohiber la municipalité de Quatre-Bornes, directement par elle-même ou ses agents, préposés, employés ou toute autre personne à travers qui elle pourrait agir, à rendre vacant et/ou réallouer ledit étal ou encore d’interférer de quelque manière que ce soit dans le travail du gérant de l’étal ou de l’utilisation de l’étal.

« IT IS ORDERED that an interim order in the nature of an injunction be issued restraining and prohibiting the respondent, directly by itself or through its agents, préposés, employees or any other person by and through whom it may act from:

(a)  vacating and/or reallocating the stall (Haberdashery Section) bearing No 52 (F79) at the Quatre-Bornes Market fair: and

(b)  interfering in any manner with the applicant’s (Abdool Azad Mungur) occupation and use of the abovementioned stall  », peut-on y lire dans le document.
La prochaine audience concernant cette affaire a été fixée pour ce vendredi 21 juin.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019