Live News

Propositions budgétaires : le Nouveau Front Politik demande au GM de réduire le prix de l’essence pour les fourgonnettes et les taxis

Ivann Bibi, leader du parti politique, Nouveau Front Politik a envoyé sa liste de propositions en marge du Budget 2020/2021 qui sera présenté le jeudi 4 juin prochain. Voici les deux propositions majeures envoyées par le leader du parti au ministre des Finances :

1.   Réduction du prix de l'essence pour les fourgonnettes et les taxis pour une période définie 

Avec l’intégration de la distanciation sociale dans les transports en commun, les places pour les passagers sont considérablement réduites pour des raisons de sécurité sanitaire publique.

« Si le gouvernement accordait une subvention, sous la forme d'un prix réduit de l'essence pour les bus privés et les taxis enregistrés, ces prestataires de services pourraient, à leur tour, proposer aux clients de payer le trajet moins cher. Ainsi, davantage de personnes pourraient utiliser ces modes de transport alternatifs », explique Ivann Bibi. Selon ses calculs, il y aurait environ 15 000 véhicules éligibles à cette politique de réduction des prix de l'essence, ce qui représente, selon lui, seulement 3,75 % d'automobilistes à Maurice.

« Une réduction du prix de l'essence peut se faire par le biais d'un remboursement de la MRA ou par le biais d'une ‘carte d'essence’ personnalisée. Ce serait un excellent moyen d'innover dans ces deux secteurs (transports publics et PME) en ces temps difficiles », soutient le leader du NFP

Il est d'avis que cette politique aiderait à alléger le fardeau actuel (en raison des protocoles de distanciation sociale) sur le système de transport public et contribuerait également à stimuler la croissance économique, car les petites entreprises (PME), telles que les propriétaires de fourgonnettes et de taxis privés verraient une augmentation de la demande pour leur service, et donc de leurs revenus.

2) 1.       Étendre le délai pour s’enregistrer sur la liste électorale

La NPF demande au gouvernement mauricien de prévoir une clause dans le prochain Budget pour modifier la loi afin de donner trois mois supplémentaires (période du 1er juillet 2020 au 1er octobre 2020) aux citoyens mauriciens pour s’inscrire sur le registre électoral. Ivann Bibi souligne qu’avec la pandémie de la Covid-19, un grand nombre d’entre eux n’ont pas pu s’enregistrer. 

Cet amendement est essentiel pour permettre aux électeurs, dont les noms ne figurent plus sur la liste électorale, de participer aux futures élections. Au cas contraire, leurs droits constitutionnels seront bafoués.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !