Interview

Proposition de Mario Nobin: Le permis de conduire devrait être à durée déterminée

Depuis janvier, le nombre d’accidents fatals sur nos routes ne cesse d’augmenter . Le commissaire de police, Mario Nobin, était l’invité du Grand Journal, animé par Nawaz Noorbux sur Radio Plus. Le commissaire de police (CP) Mario Nobin, qui était l’invité de Nawaz Noorbux, annonce que la police suggère aux autorités un système de permis de conduire probatoire. Il s’agit là d’un système où le permis de conduire d’un automobiliste ne sera pas valide à vie, mais pour une durée déterminée. « Nous suggérons aux autorités que lorsqu’une personne vient d’obtenir son permis de conduire, elle aura une période probatoire durant laquelle elle pourra devoir refaire un test [pour l’obtention d’un permis de conduire], si elle commet une certaine catégorie d’infractions [routières]. Il y aura des mesures sévères qui viendront à l’avenir », explique Mario Nobin. Le CP Mario Nobin indique que cette période probatoire pourra être d’une durée d’une à deux années. Il n’a donné aucune indication à quand les nouvelles mesures, envisagées par la police, seront introduites. « Chacun a sa part de responsabilité sur nos routes, en particulier les conducteurs au volant », a insisté le commissaire de police, Mario Nobin. Ce dernier a affirmé que des amendements seront apportés concernant les procédures d’examen pour l’attribution du permis de conduire. « L’apprenti conducteur devra couvrir un programme défini pendant ses sessions d’auto-école pour obtenir un permis pour une période probatoire. La loi sera renforcée, et cela, envers les personnes qui conduisent en état d’ébriété et ne respectent pas le Code de la route. Il faut noter que sur 30 autopsies effectuées sur des victimes d’accidents de la route, 22 d’entre elles présentaient un niveau d’alcoolémie très élevé. Par ailleurs, les cas d’accidents seront désormais traités comme des enquêtes menées par le Central Criminal Investigation Department (CCID) », a-t-il précisé. Mario Nobin de souligner que, dans certains cas, « la faute en revient aussi aux piétons et aux motocyclistes ». « Les piétons irresponsables seront passibles d’une amende de Rs 10 000 et d’un an d’emprisonnement. Des sanctions encore plus sévères seront prises contre les motocyclistes qui enfreignent la loi », a-t-il ajouté. Pour les passionnés de vitesse, le commissaire affirme qu’un circuit de vitesse pourrait représenter une solution. « Ces fous du volant n’ont pas de parcours sécurisé pour s’adonner à leur passion. Or, en s’engageant sur les routes normales, ils mettent la vie des autres usagers de la route en danger. La National Transport Authority (NTA) insistera pour que les plaques d’immatriculation soient plus visibles et que les pots d’échappement soient aux normes », a-t-il insisté.

Police de proximité

Par ailleurs, à propos des plus de 2 000 postes vacants dans divers départements de la police, le commissaire Nobin a assuré que la majorité de ces postes seront pourvus d’ici juin 2016. Les aspirants agents de l’ordre devront satisfaire des critères spécifiques, notamment en termes de corpulence ainsi que de compétences pour effectuer du travail social. Le comportement des policiers est également un autre aspect qui sera pris en considération. « Nous travaillons aussi sur les moyens d’augmenter notre vitesse d’intervention sur les lieux d’accident. Nous avons aussi entamé une formation en Customer Care au sein de tous les postes de police de l’île. Ces cours seront offerts aux officiers de la Traffic Branch et aux futurs motards féminins. Des sanctions seront prises contre les officiers qui ne font pas honneur à l’uniforme de la police », a-t-il affirmé. « J’occupe un poste constitutionnel au sein de la force policière. Je suis indépendant en ce qui concerne la prise de décision et les projets afin d’améliorer la situation à Maurice », a également précisé Mario Nobin. « Je suis certes à l’écoute des politiciens au pouvoir, de ceux du parti adverse et des acteurs de la société civile pour recueillir leurs avis afin de réduire le taux de criminalité. J’ai été nommé après 40 ans de service et de travail assidu. Mon objectif est de créer une politique de police de proximité », a ajouté le commissaire de police. Concernant la peine de mort, Mario Nobin estime que compte tenu de la situation de la ‘Law and Order’ et du taux de criminalité, « il y a matière à réflexion ». « De manière générale, je suis satisfait du Law and Order à Maurice. La décision finale par rapport à la peine de mort revient aux politiciens, même si je suis d’avis qu’il est peut-être temps de l’implémenter dans certains cas, des crimes spécifiques », a-t-il indiqué.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !