Live News

Proposition de l’introduction du Central Local Government et de l’abolition de la taxe municipale  : « 100 % Citoyens » affûte ses armes en marge des municipales 

Des membres de 100% Citoyens. Des membres de 100% Citoyens.

Les représentants du parti politique « 100 % Citoyens » étaient en conférence de presse au centre Marie Reine de la Paix lundi après-midi. La tenue des prochaines élections municipales a largement été abordée. Les membres du parti, qui envisagent de briguer la joute aux côtés d’autres organisations citoyennes, proposent l’introduction du Central Local Government et l’abolition de la taxe immobilière. 

Les membres de « 100 % Citoyens » affûtent leurs armes en marge des élections municipales qui sont prévues pour cette année. Les « mesures visant à changer les villes ont ainsi été proposées ». Dev Sunassee, le secrétaire général du parti, explique que le Central Local Government gravite autour du regroupement des cinq mairies, créant ainsi une nouvelle entité. Des décisions seront ainsi prises, précise Dev Sunassee, pour le bien-être des villes. « Nous proposons, par exemple, l’abolition de la taxe immobilière sous un seuil. Cette mesure nécessite toutefois des discussions entre les diverses mairies et conseils municipaux sur le seuil. Autre point, c’est la participation des citoyens, à travers le comité citoyens de quartiers, afin de discuter sur le développement des villes », annonce-t-il. 

Collaboration entre les cinq mairies

L’avocat José Moirt, qui est ensuite intervenu, a fait ressortir que c’est un projet qui cadre dans la situation à laquelle le pays fait face actuellement. L’objectif, précise-t-il, est de venir avec un contre-pouvoir, tout en créant une synergie avec, par et pour les cinq mairies. « Les cinq villes doivent pouvoir prendre des décisions politiques pour servir les citadins. C’est une condition sine qua non pour permettre à la démocratie de fonctionner. Le projet est important car il faut un équilibre institutionnel. Valeur du jour, les mairies ont été transformées en chaises musicales », avance-t-il. José Moirt a ensuite déploré que « les partis politiques ne travaillent que pour leurs intérêts personnels et politiques ». « Personne n’a à cœur l’intérêt des villes. Nous sommes confiants que le projet donnera aux citoyens un contre-pouvoir politique qui pourra amener des solutions et concrétisera les choses rapidement », ajoute-t-il.

Dépôts fixes

Ivor Tan Yan a, lui, souligné que la démocratie participative est la seule solution pour sortir d’une « dictature gouvernementale ». Il annonce ensuite que des « comités de quartiers » seront mis sur pied en marge des municipales. Le pouvoir, clame-t-il, doit retourner au peuple. « L’institution des comités de quartiers vise à donner une autre dimension au pays. Deux tiers de notre population sont considérés comme dépôts fixes. À travers les municipales, c’est l’occasion donnée pour changer le système. Ceux qui ont voté lors des villageoises ont été bernés. Mais cela ne se reproduira pas lors des municipales. Nous avons l’intention de mettre en place des joutes populaires et qui présenteront des thématiques aux citoyens », poursuit-il. 

 

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !