Live News

Proposition budgétaire : un Quatrebornais plaide pour un soutien financier aux «petits propriétaires» 

Ajay Gathani

Ajay Gathani, un habitant de Quatre-Bornes, qui se qualifie de petit propriétaire de biens immobiliers, a soumis une proposition budgétaire au Secrétaire financier du ministère des Finances le jeudi 21 mai. Il se dit en faveur d’un allégement fiscal, accompagné d’un soutien financier pour les petits propriétaires de maisons, terrains, petits espaces commerciaux et industriels. 

En marge du Budget, dont la présentation est prévue pour le 4 juin 2020, il espère que sa voix sera entendue au nom de toutes les autres personnes qui sont dans la même situation que lui et qui demandent un plan de sauvetage. « Nous ne sommes pas contre les mesures prises par le gouvernement en faveur des locataires. Toutefois, nous attendons aussi une contre-mesure pour les propriétaires qui dépendent des loyers pour vivre. Nous avons des dettes qui s’accumulent, car certains locataires ne peuvent pas payer. Le risque de voir nos biens saisis par la banque et vendus à la barre est bien réel.  En cette période de confinement, nous ne pouvons pas avoir recours à la justice contre les locataires. J’ai l’impression qu’on a entendu qu’un son de cloche pour l’heure, celui des locataires », a déclaré Ajay Gathani. 

Sa plaidoirie fait suite à la promulgation du Covid-19 Act où de nouveaux amendements ont été apportés à la loi régissant la location, soit la Landlord and Tenants Act. Les locataires se sont vus accorder un moratoire jusqu’en décembre 2021 pour régler leurs loyers. 

Dans sa correspondance au secrétaire financier, Ajay Gathani avance que bien qu'il s'agisse d'une initiative louable pour soutenir les locataires, il estime que cela a été fait « au détriment de nombreux petits propriétaires de biens immobiliers ». Ces derniers, fait-il ressortir, ont travaillé dur, économisé, contracté des prêts et investi dans leurs propriétés. La plupart d’entre eux dépendent uniquement des revenus issus des locations pour leur survie. « Il n’y a absolument aucun plan ou mesure pour soutenir cette catégorie de propriétaires », a-t-il indiqué dans sa demande au ministère. 

Ajay Gathani explique que beaucoup de propriétaires sont redevables envers la banque et ne sont pas éligibles aux plans mis en place par la Banque de Maurice. Il ajoute : « Il convient de noter que tous les propriétaires ne possèdent pas de centres commerciaux et de grandes zones industrielles ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !