Faits Divers

Promesse de Rs 900 000 d’un « ami anglais » : une famille escroquée de toutes ses économies en une semaine

Promesse de Rs 900 000 d’un « ami anglais » Quelques-uns des messages qu'ils ont reçus de l'étranger.

Ils sont devenus amis avec un Anglais sur Facebook. Puis il a fait savoir qu’il leur envoyait près de Rs 1 million cash pour la Pâques. Au final, ce sont eux qui ont déboursé Rs 117 000, soit toutes leurs économies, pour un colis qu’ils n’ont jamais reçu. Mère et fils ont porté plainte pour escroquerie.

Toute cette affaire débute en avril. «Enn misye dir ki li appel Agustin, li ress Bromley North London, en Angleterre, ek ki linn avoy enn friend request mo mama», explique Divesh (prénom modifié), 20 ans. Toutefois, c’est sur le service de messagerie Whatsapp que la personne prend contact avec eux sur un numéro étranger. Il ajoute : « Il voulait tout savoir sur notre famille. De son côté, il nous envoyait des photos de lui. Il disait exercer comme ingénieur en construction. Il appelait tous les jours et parlait avec chaque membre de la famille. Il savait que mon père avait été victime d’un problème cardiaque en février dernier. »

Le 19 avril dernier, sa mère reçoit un message. « Il a dit à ma mère qu’il fallait récupérer un cadeau qu’il allait nous envoyer », poursuit le jeune homme. Elle a voulu en savoir plus et il a précisé que c’est un colis contenant 20 000 livres sterling ( Rs 910 431). Ma mère lui a demandé la raison de tout cet argent et il a dit vouloir lui faire plaisir pour son anniversaire qui coïncidait avec le dimanche de la Pâques.

Compagnie fantôme

Le lundi 22 avril, Divesh reçoit un appel de l’étranger. « Dès le matin, il m’a téléphoné pour m’informer que j’allais recevoir un appel d’une compagnie de livraison à Maurice pour les procédures, car le colis était arrivé. » De fait, il reçoit un appel dans la matinée. « Un dénommé Joseph D. a expliqué qu’il travaillait pour la compagnie de livraison, qu’il y avait un colis au nom de ma mère mais qu’il fallait débourser Rs 17 000 pour le dédouaner. » Une fois qu’il a raccroché, le jeune homme reçoit un message. « Il m’a envoyé le nom d’une dame et deux numéros de compte pour effectuer le virement de l’argent. »

Sans perdre de temps, Divesh se rend à la banque pour faire le nécessaire avant d’envoyer la photo du reçu à son interlocuteur. « Il m’a dit que j’allais pouvoir récupérer le colis dans deux heures sans aucune autre explication. » Le lendemain: nouvel appel à Divesh. « On m’a dit que je devais encore payer Rs 35 000 pour tout finaliser et, cette fois, il m’a donné un autre nom et un numéro de compte bancaire. J’ai versé Rs 20 000 et encore Rs 15 000 jeudi dernier. »

Toutefois, les démarches tardent à aboutir. « J’ai demandé à parler à un responsable de la compagnie et il m’a dit que cela ne saurait tarder, ajoute Divesh. J’ai voulu m’y rendre. Ils m’ont donné une adresse à Port-Louis, j’y suis allé mais je ne l’ai pas trouvée. » Vendredi matin, il apprend que la compagnie a ouvert le colis. « Ils m’ont dit qu’ils allaient convertir les devises en roupies et que, pour cela, il fallait débourser une somme additionnelle Rs 20 000. »

Croyant être au bout de ses peines, Divesh fait un énième versement. Au total, c’est Rs 117 000 que ses proches et lui ont payées pour ce « cadeau ». Empoisonné ? « Enn semenn monn ress paye mem. Kas ki nou ti garder sa. Ma mère est maladive. Elle est femme au foyer alors que mon père, qui se remet de son problème au cœur, a repris le travail », confie le jeune homme. Lorsqu’il réalise qu’il s’est fait berner, c’est trop tard. Le 23 mai dernier, ils ont dénoncé ces escrocs à la police. Jusqu’à présent, ils attendent toujours…

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income