Live News

Prolongement de quarantaine pour un employé de bateau de croisière et son groupe

Illustration. L'employé de bateau déplore qu’aucun test n’ait été effectué depuis leur retour au pays

Incompréhension et contrariété parmi certaines personnes actuellement en quarantaine à l’hôtel Casuarina à Pointe aux Piments. Elles ont appris qu'elles ne seront pas autorisées à rentrer chez elles au terme de leur période de 14 jours sous observation médicale. Leur séjour est en effet prolongé d’une dizaine de jours.

L’une de ces personnes soupçonnées d’être porteuse du virus, n’est pas d’accord avec la décision des médecins. Il s’agit d’un employé de bateau de croisière. On lui a fait savoir ainsi qu’à son groupe qu’ils ne seraient autorisés à rentrer chez eux qu’au terme de leur période passée en quarantaine. Celle-ci est prolongée de 10 jours, ce qui leur permettrait de regagner leur domicile le 8 avril. 

Mais là encore tout dépendra des résultats d’un examen auquel ils devront se soumettre le 6 avril. Notre interlocuteur dit qu’une telle décision est « aberrante. » « On ne fait pas de température et on ne montre aucun signe d’infection par le COVID-19 », s’insurge cet employé de bateau de croisière. Il révèle aussi qu’aucun test n’a été effectué sur eux depuis leur retour au pays. « Il y a juste eu des prises de température matin et soir», dit-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !