Actualités

Projets de loi - Ivan Collendavelloo : «Aucun pays n’est à l’abri du terrorisme»

Ivan Collendavelloo

Deux projets de loi pour combattre le terrorisme ont été présentés le mardi 21 mai 2019. Ivan Collendavelloo a indiqué qu’ils permettront aux autorités d’appliquer des sanctions ciblées.

Ivan Collendavelloo a indiqué que Maurice ne peut pas rester insensible à ce qui se passe dans le monde. « On a récemment vu des attaques terroristes au Kenya, au Sri Lanka et en Nouvelle-Zélande. Aucun pays n’est à l’abri du terrorisme. En 2002, certains disaient qu’il y avait un excès de zèle de la part du gouvernement quand il fallait protéger la population du terrorisme. Maintenant la population sait ce que nous sommes en train de faire. » C’est ce qu’il a déclaré à l’Assemblée nationale le mardi 21 mai 2019 en présentant The United Nations (Financial Prohibitions, Arms Embargo and Travel Ban) Sanctions Bill et l’Anti-Money Laundering and Combatting the Financing of Terrorism and Proliferation (Miscellaneous Provisions) Bill.

Ivan Collendavelloo a souligné que l’objectif de ces projets de loi est de permettre d’appliquer des sanctions ciblées, notamment des sanctions financières, un embargo sur les armes et une interdiction de voyager. « Cela tiendra aussi compte des autres mesures imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations unies, pour faire face aux menaces contre la paix et la sécurité internationales », a-t-il indiqué.


Reza Uteem : «Il faut protéger la population»

« On doit protéger la population. On doit venir avec des dispositifs de sécurité », a déclaré le député du Mouvement militant mauricien Reza Uteem. En revanche, il dit ne pas comprendre pourquoi les 10 personnes qui siégeront au National Sanction Committee doivent être des fonctionnaires et des nominées politiques. Il se demande comment ce comité saura si quelqu’un a été partie prenante d’un acte terroriste. Il a rappelé qu’il faut l’autorisation d’un juge pour pouvoir geler le compte bancaire de quelqu’un.


Anil Gayan : «Les attaques en ont choqué plus d’un»

Intervenant sur ces projets de loi, le ministre du Tourisme, Anil Gayan, a indiqué que les autorités doivent agir rapidement. « Après les attaques terroristes du 9 septembre 2001 aux États-Unis, toutes les données ont changé sur le plan international. Les récentes attaques en Nouvelle-Zélande, au Sri Lanka et au Mali en ont choqué plus d’un », a-t-il dit. Le ministre a aussi dit que la loi contre le blanchiment d’argent n’a bafoué les droits de personne.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !