Actualités

Projet de vente des Casinos de Maurice par l’État : les employés votent en faveur d’une restructuration

Seul le Grand Casino du Domaine, situé au Domaine les Pailles, est profitable.

La Casinos Employees’ Union (CEU) demande au gouvernement de ne pas avoir recours à la vente des Casinos de Maurice pour éponger la dette publique. Mesure annoncée dans le Budget 2019-2020 et reprise lors de la séance parlementaire du 9 juillet par le Premier ministre Pravind Jugnauth.

«Nous sommes partants pour une restructuration et non pour une vente des casinos. Seule un plan de restructuration pourrait ramener les casinos vers la profitabilité », tonne Satish Rughoobar, le président de la CEU. Ce dernier, qui envisage d’envoyer une correspondance au Premier ministre dans le courant de la semaine afin de « dénoncer » la mesure du gouvernement visant à vendre les Casinos de Maurice, annonce qu’une série de manifestations est prévue à partir de la semaine prochaine.

« Les Casinos de Maurice comptent environ 650 employés répartis dans trois casinos. à savoir : Curepipe, Domaine Les Pailles et Caudan. Le casino de Grand-Baie, qui est géré par une autre compagnie, emploie une centaine de personnes. La vente des Casinos de Maurice, comme annoncée par le Premier ministre, laisse planer un sentiment d’inquiétude parmi les employés, car nous ne savons pas si nos droits acquis, concernant nos temps de service et autres, seront préservés », avance Satish Raghoobur. C’est vrai, ajoute-t-il, que la majorité de nos casinos font des pertes.

‘Gaming Tax’ annuelle de Rs 200 millions

« L’état encaisse un montant annuel de Rs 200 millions en termes de Gaming Tax. Environ Rs 3,5 millions sont déboursées annuellement pour les licences sur les tables de jeux et une somme de Rs 125 000 est injectée par an dans les fonds du gouvernement pour les machines à sous », précise notre interlocuteur.

Dans une déclaration à Le Dimanche/L’hebdo, Ivor Tan Yan, le négociateur de la Casinos Employees’ Union, fait ressortir que le syndicat s’opposera à toute privatisation ou à la vente des casinos pour éponger la dette publique.

« Le gouvernement est en train de faire un faux pas à travers cette mesure. C’est une grave erreur. Plus de 60 % des gains générés par les Casinos de Maurice sont déversés dans les caisses de l’état sous forme de taxes et autres impositions. La vente des Casinos de Maurice se traduit-elle comme un cadeau aux proches du pouvoir ? » se demande Ivor Tan Yan. Ce dernier prévoit une « opposition farouche des travailleurs des casinos ».

La State Investment Corporation (SIC), entité de l’état qui gère les Casinos de Maurice, a été sollicitée. « Au niveau de la SIC, nous n’avons aucune emprise sur la décision du gouvernement de vouloir vendre les Casinos de Maurice. Mais, valeur du jour, tout est encore en phase embryonnaire. Nous attendons l’institution d’un Steering Committee par le gouvernement, afin de connaître la marche à suivre. Se dirige-t-on vers une vente ou est-ce une privatisation ? Difficile à dire », explique une source.

à ce jour, quelle est la situation des casinos ? « Seul le Grand Casino du Domaine, situé au Domaine les Pailles, est profitable. Les trois autres, à savoir Curepipe, Le Caudan et Grand-Baie, sont toujours dans le rouge », précise la SIC.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor