Live News

Projet de quartier général : les «zigzags» du CEB

Le Central Electricity Board s’était tourné vers quatre entreprises pour obtenir des propositions en matière de design. Quand il s’est rendu compte que leurs estimations des coûts que cela impliquerait dépassaient le budget qu’il s’était fixé, il a stoppé l’exercice d’analyse des propositions. Le directeur par intérim de l’organisme parle d’un « arrêt temporaire ».

Le nouveau quartier général (QG) du Central Electricity Board (CEB) verra-t-il le jour ? L’organisme parapublic avait approché quatre entreprises leur demandant de faire des propositions sur l’architecture et le design que pourrait avoir son nouveau QG, notamment en matière de positionnement de la lumière.

Sauf qu’après examen, la direction du CEB a constaté que les estimations faites par ces firmes au sujet des coûts que cela engendrera dépassaient le budget qu’elle s’était fixé. Ce que confirment des officiers de l’organisme parapublic. Il y a environ trois semaines, la direction, selon un officier, aurait pris la décision d’annuler l’exercice d’analyse des propositions.

« Des correspondances ont même été envoyées aux quatre compagnies en question pour leur dire que l’exercice avait été annulé parce que leurs estimations dépassaient le budget du CEB », précise notre source.
Le hic est que la décision de stopper l’exercice d’analyse des propositions a été prise sans avertir le conseil d’administration du CEB. Ce qui a entraîné une levée de boucliers de la part des membres du Board.

La direction est alors revenue sur sa décision. « Une deuxième lettre a immédiatement été envoyée aux quatre firmes leur demandant d’ignorer la précédente correspondance », précise notre interlocuteur.

Mais selon un cadre du CEB, la décision de la direction d’envoyer la première lettre a été très mal prise par les membres du conseil d’administration. Ces derniers envisagent d’alerter le ministre des Services publics Ivan Collendavelloo.

« Un arrêt temporaire »

Sollicité, Shamshir Mukoon, directeur par intérim du CEB, a confirmé que des entreprises ont été approchées pour qu’elles fassent des propositions en matière d’architecture et de design. Mais il a tenu à faire ressortir que « l’exercice n’a pas été annulé ». Il a précisé que ce n’est qu’un « arrêt temporaire » car l’organisme « veut clarifier certains points ».

Expliquant que le CEB dispose d’un budget de Rs 300 millions à Rs 350 millions pour la réalisation du projet, il souligne que rien n’est finalisé. « Il faut analyser l’architecture. »

Shamshir Mukoon a indiqué que le bâtiment sera construit en s’inspirant du modèle Green  Building. L’édifice, qui devrait voir le jour dans la région d’Ébène, comprendra au moins 12 étages. L’acquisition du terrain a, selon nos renseignements, été faite en 2015.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective