Live News

Programme gouvernemental : un comité de haut niveau mis sur pied

Le gouvernement se donne un mois au maximum pour la préparation du Programme gouvernemental qui sera lu par le nouveau président de la République, fort probablement en janvier. Comme à l’accoutumée, ce sera l’occasion pour les nouveaux parlementaires de faire leur «Maiden Speech.»

La préparation du programme gouvernemental a été confiée à un comité ministériel mis sur pied par le Conseil des ministres lors de ses délibérations de vendredi dernier. Ce comité, qui est présidé par le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, comprend les ministres Mahen Seerutun (Services financiers), Maneesh Gobin (Agro-industrie), Steeve Obeegadoo (Logement et Terres) et Renganaden Padayachy (Finances et Économie). Ce comité est composé également des techniciens suivants : Dev Manraj (Secrétaire financier), Ken Poonoosamy (Deputy Chief Executive de l’Economic Development Board), Georges Chung (conseiller économique au bureau du Premier ministre), Dr Jawaharlall Lallchand (conseiller économique au ministère des Affaires étrangères), Dev Beekharry, Ken Arian et Raj Meetarbhan (conseillers en matière de communications au Bureau du Premier ministre).

Ce comité a pour mission première de traduire les promesses faites dans le manifeste électoral en engagement formel du gouvernement dans le Programme gouvernemental. Une première séance de travail est prévue en fin de semaine pour établir la liste prioritaire des thèmes à aborder. Somme toute, l’économie, le social, l’approfondissement de la démocratie et la bonne gouvernance en seront les thèmes phares. Avec les doutes et autres confusions entourant l’organisation des élections et surtout l’enregistrement des électeurs, il n’est pas à écarter que le gouvernement annonce la révision des cadres légaux pour l’amélioration du système.

Après l’échec en décembre 2018 de modifier le système électoral, le gouvernement de l’Alliance Morisien compte réintroduire la réforme électorale « qui assurera la stabilité politique et sociale dans le pays » ainsi que la réforme sur le financement des partis politiques. Des amendements appropriés seront introduits afin de « clairement déterminer les échéances pour les élections municipales et villageoises. »

Au chapitre de la bonne gouvernance, un nouveau code d’éthique sera introduit pour les élus afin de les imposer une conduite exemplaire. Les parlementaires seront tenus d’informer l’Assemblée nationale de toute nomination d’un parent proche à des postes de haute responsabilité, notamment aux niveaux de CEO et président de Conseil d’administration. Le gouvernement compte venir en avant avec des critères de sélection bien définis pour les nominations aux Conseils d’administration. 

Dans son manifeste électoral, l’Alliance Morisien avait également promis que les institutions paraétatiques bénéficieront d’une plus grande indépendance dans la réalisation de leur mission respective. Tout comme la gouvernance institutionnelle paraétatique sera renforcée en assurant plus de représentativité sur les conseils d’administration. Des compétences spécialisées seront recherchées et développées afin de rendre nos institutions plus efficaces.


Les principaux axes du développement économique

Le Programme gouvernemental va élaborer sur la pierre angulaire de la politique économique du gouvernement, dont le développement inclusif et durable, l’apport de technologies nouvelles, l’innovation et diversification. La démocratisation de l’économie sera accélérée avec l’élargissement attendu du champ d’activités des Petites et moyennes entreprises dans les secteurs émergents. Le gouvernement vise un taux de croissance d’au moins 5 % et prend le pari de réduire davantage le taux de chômage. Un volet sera aussi axé sur la diplomatie économique qui sera basée sur l’extension de la base économique du pays, la diversification de ses marchés avec accès préférentiel, son positionnement comme centre par excellence pour les biens et services en Afrique ainsi que la ratification des accords de non double imposition et la protection des investisseurs.


Les mesures phares

Une partie du Programme gouvernemental sera consacrée aux 15 mesures phares figurant dans le manifeste électoral de l’Alliance Morisien. Dès qu’il s’est installé et lors de la première réunion de son Conseil des ministres, le gouvernement a déjà pris les dispositions pour que la pension de vieillesse soit augmentée à Rs 9 000. Les autres mesures sont entre autres : la révision du salaire minimum dès janvier 2020, le prochain rapport du PRB prendra effet à partir de janvier 2020 au lieu de janvier 2021, la création de 10 000 emplois dans le secteur public pour les jeunes, des manuels scolaires et e-books gratuits aux élèves du secondaire public jusqu’au Grade 9, la mise en place d’une assurance pour couvrir les policiers en fonction, la promotion automatique au grade de sergent après 20 ans de bonne conduite, le paiement de Performance Bonus aux policiers, pompiers et gardes-chiourmes, l’introduction d’un ‘grant’ de Rs 100 000 aux propriétaires de taxi lors du renouvellement de leur véhicule, l’augmentation de la subvention pour les traitements médicaux à l’étranger de Rs 800 000 à Rs 1 million et billet d’avion gratuit pour un parent ou proche accompagnant le malade, l’abolition de la taxe immobilière revenant aux municipalités pour les propriétaires ayant une seule maison, le renforcement des moyens et logistiques pour combattre le trafic de la drogue, l’application d’une politique de zéro tolérance contre la fraude et la corruption et l’adoption du projet de loi déjà élaboré en vue de créer une ‘Land Division’ à la Cour Suprême et mise sur pied d’un ‘Hardship Fund’ pour soutenir ceux dont la résidence primaire pourrait faire l’objet du Sale by Levy

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !