Live News

Programme d’aide : ces femmes devenues entrepreneures grâce à des formations

femmes entrepreneures

Le National Women Entrepreneur Council organise différentes formations pour aider les femmes à mettre sur pied leur propre business. Rencontre avec celles qui ont franchi le pas.

Diana Eugene personnalise des T-shirts

dianaDiana Eugene, 31 ans, était Administration Manager avant de créer sa société, Uni Kolo Gy en investissant Rs 20 000. « Après des cours au National Women Entrepreneur Council (NWEC), explique-t-elle, j’ai décidé de créer mon entreprise pour commercialiser des T-shirts. Chaque T-shirt nécessite au moins deux heures de travail. Cela dépend du dessin et du choix du client. Je le vends à Rs 350. » De plus, elle s’inspire des créateurs contemporains : couturiers, décorateurs, designers et plasticiens pour fabriquer aussi des bijoux. L’enseigne s’est également étoffée de nouveaux modèles de colliers, de bagues et de boucles d’oreilles teints de manière artisanale.


Keshan Fowdar et ses agrumes greffés

keshanÂgée de 36 ans et esthéticienne de formation, Keshan Fowdar a suivi des formations au NWEC avant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Elle a investi Rs 100 000 pour créer GreenWood Nursery. Basée à Vallée-des-Prêtres, la société propose des arbres fruitiers de qualité issus d’un savoir-faire qui donne des produits sucrés et parfumés. « Nous proposons, des fruits-à-pain, litchis, manguiers et autres plants d’agrumes greffés à partir de Rs 250 », indique Keshan Fowdar. Elle est passée maître dans l’art du bouturage, du greffage et du marcottage, trois techniques de multiplication qu’elle adopte patiemment à la pépinière. L’on y trouve un large éventail d’agrumes greffés comme le pamplemoussier, le citronnier de Rodrigues, le mandarinier. L’un des avantages de cette méthode est que ces petits plants rapportent plus rapidement, soit au bout d’une année.


Najda Fagiani, spécialiste des savons bio

najdaÂgée d’une trentaine d’années, Najda Fagiani travaillait comme Sales Executive dans une pharmacie. Après des cours au NWEC et par correspondance en France, elle a décroché une maîtrise en aromathérapie. Dès lors, elle décide de créer Fagiani Biorganic pour commercialiser des huiles essentielles aromatisées à base des fleurs comme la lavande. De surcroît, Fagiani Biorganic est spécialisée dans la conception de savons, gels douches, shampoings, lotions et sels de bains, entre autres. Le mélange se fait pendant un jour mais ce n’est qu’après six semaines que le savon est prêt. Le prix oscille entre Rs 50 et Rs 900.


Ajagai Munien fabrique des eco-bags

ajagaiAprès avoir terminé son School Certificate chez Keat’s College, Ajagai Munien, habitant L’escalier, a opté pour plusieurs formations dont le Quality Management et le Business Management de NWEC. à 26 ans, elle a lancé son entreprise spécialisée dans la fabrication des eco-bags personnalisés en tissu. Il faut compter Rs 125 pour un sac. Chaque modèle peut être décliné dans toutes les matières et selon le matériau choisi dans différentes couleurs par les clients. « Nos sacs sont sur mesure, il existe certains standards mais nous restons à l’écoute des clients pour personnaliser nos produits. » Ajagai Munien fabrique aussi des peluches pour le plus grand bonheur des enfants et des adultes. Les prix oscillent entre Rs 125 et Rs 450 dépendant de la taille et du nombre acheté.


bharatiBharati Bhurosy propose des vêtements au crochet

Âgée d’une cinquantaine années, Bharati Bhurosy, une habitante de Ste-Croix, fabrique des chaussons pour bébé, des vêtements au crochet, des porte-clés, du macramé, entre autres. Elle souligne que le crop top au crochet est très prisé par les jeunes. Par ailleurs, dit-elle, le défi principal dans ce secteur, c’est le fort coût de la matière première importée. Ce qui entraîne une hausse dans le coût de production avec la fluctuation des dollars. À savoir que la fabrication de ces produits artisanaux requiert environ deux jours de travail continu. Les prix varient de Rs 75 à Rs 1 200, selon la taille des produits.


NWEC aide les femmes à gérer leur entreprise

Le National Women Entrepreneur Council (NWEC), créé en 1999, opère sous l’égide du ministère de l’Égalité du genre, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille.

Situé à Phoenix, il agit comme un facilitateur et un moteur de la promotion des femmes entrepreneures à Maurice et à Rodrigues. Afin de promouvoir la participation économique des femmes et d’encourager le développement et la croissance des femmes entrepreneures, le NWEC offre des informations, du counselling, des formations (quality management, business management, costing and financing) et la commercialisation des produits ainsi que l’organisation des foires et des exhibitions. Ainsi, plus d’une centaine de femmes entrepreneures, existantes ou potentielles, ont bénéficié de plusieurs formations.