Live News

Profil des passagers : deux soumissionnaires contestent l’allocation d’un contrat de Rs 382 millions 

airport La transparence et la confidentialité des exercices sont mises en cause.

Le projet de Passenger information and passenger name record system ne fait pas des heureux. Deux des quatre soumissionnaires ont contesté l’octroi du contrat par la police. La contestation s’est effectuée devant l’Independent Review Panel (IRP) qui a rejeté les deux revendications. 

Les firmes Crains Technologies Ltd et SITA Advanced Travel Solutions Ltd sont les deux firmes à contester l’octroi du contrat à PTL Limited (Malte) en association avec IBM (Mauritius) et State Informatics Ltd. Le montant du contrat est de Rs 382 154 722. C’est le 18 juin dernier que le contrat a été alloué et le prestataire devra fournir, installer et maintenir le système d’enregistrement des fichiers des passagers transitant par Maurice. 

Or, les deux soumissionnaires n’ont pas lâché l’affaire. Dans leurs contestations, ils affirment tous les deux que le Central Procurement Board (CPB) n’a pas été transparent. D’ailleurs, l’intégrité du CPB quant à la confidentialité des exercices est mise en cause citant même un article de presse qui fait état du choix probable du CPB avant l’allocation du contrat. 

Dans sa contestation, Crains Technologies Ltd parle de disqualification injuste même si la somme proposée est inférieure à celle avancée par la firme PTL limited (Malte) en association avec IBM (Mauritius). Crains Technologies Ltd a souligné que les procédures ont été respectées pour la soumission de l’offre et trouve cela étrange qu’un article de presse ait fait mention des procédures d’évaluation. Ces procédures doivent rester secrètes alors que l’article datant de juin 2019 fait mention d’un « unique soumissionnaire favori à l’obtention du contrat ». L’IRP lui a fait comprendre qu’il y a eu des anomalies dans le paiement de sa caution (Rs 1,7 million) et que finalement le CPB a considéré cela comme un non-paiement et a rejeté la soumission de l’offre. De plus, l’IRP a fait comprendre dans son verdict « qu’il n’y a aucune raison de douter de l’intégrité du CPB ». L’application pour une révision a été rejetée par l’IRP. 

Quant à SITA Advanced Travel Solutions Ltd, ses arguments de contestation et sa demande de révision ont été plus virulents. La firme a parlé de manque de transparence et de lacunes dans les procédures. Le soumissionnaire a, entre autres, critiqué le CPB pour son manque de transparence quant au déroulement des évaluations des offres. La firme parle « d’informations limitées et conflictuelles » fournies par le CPB. D’ailleurs, le soumissionnaire s’est plaint de ne pas avoir été informé en avance de la date de l’ouverture des soumissions. Or, SITA Advanced Travel Solutions Ltd a rejoint Crains Technologies Ltd pour souligner qu’un article de presse dans un quotidien en date du 6 juin 2019 parle du déroulement des évaluations par le CPB et d’un favori. « Ceci jette le doute sur les procédures d’allocation de contrats et sur le respect de la confidentialité », a fait comprendre la firme. 

Néanmoins, l’IRP devait justifier le rejet de la soumission de SITA Advanced Travel Solutions Ltd par le fait que les experts de la firme ne possèdent pas les qualifications requises comme exigé par le document d’appel d’offre. Un des experts ne possède qu’un Higher National Certificate, ce qui n’est pas l’équivalent d’un degré comme requis. 

Les deux applications pour une révision ont été rejetées par l’IRP. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation