Live News

Produits pétroliers : Gungah refuse de révéler l’identité de la compagnie qui approvisionnera le pays

Ashit Gungah Le ministre estime qu’il est trop tôt pour dévoiler le nom du ‘lowest bidder’.

Le ministre du Commerce, responsable du dossier de l’approvisionnement de Maurice en produits pétroliers, a refusé de dévoiler le nom de la compagnie qui approvisionnera le pays en produits pétroliers pour les six prochains mois. Cela malgré les maintes tentatives de l’opposition. Le ministre Ashit Gungah a simplement confirmé que la State Trading Corporation (STC) doit passer par un Emergency Procurement pour l’achat de produits pétroliers.

Le ministre du Commerce répondait à une interpellation d’Adil Ameer Meea, député du Mouvement militant mauricien. Le député voulait connaître l’évolution de ce dossier sensible qu’est l’approvisionnement en produits pétroliers. Dans sa réponse, le ministre a expliqué que l’appel d’offres pour un contrat d’approvisionnement en produits pétroliers avait été lancé le 25 mars 2019 pour la période 1er août 2018 au 31 juillet 2020. Lors d’une réunion tenue le 22 mai 2019, la STC a décidé d’allouer le contrat au ‘lowest bidder’.

Sauf qu’entre-temps, le jugement de la Cour suprême sur l’affaire Betamax a remis en cause la question entourant l’exemption de la STC de passer par les procédures d’appel d’offres.

La STC a recherché l’avis du State Law Office sur la question. « Selon l’avis obtenu, la STC doit respecter les procédures de la Public Procurement Act. De ce fait, la STC a annulé l’appel d’offres du 22 mai 2019. Cependant, le pays se trouvant dans une position délicate avec la fin du contrat avec Mangalore Refinery qui se termine le 31 juillet 2019, il a fallu agir en urgence, car les procédures normales prennent six mois pour être complétées », explique le ministre du Commerce. Ainsi, les procédures relatives à l’Emergency Procurement ont été enclenchées et des négociations avec ce ‘lowest bidder’ ont été ouvertes. Des négociations qui sont en voie de finalisation.

Cependant, lors des questions supplémentaires, le ministre n’a pas voulu dévoiler les dessous des négociations, ni le nom du ‘lowest bidder’. « Ce n’est pas le bon moment. C’est un dossier commercialement très sensible. Les informations seront révélées en temps voulu », a lancé Ashit Gungah. Il se veut toutefois rassurant sur le choix de la compagnie. « Elle a proposé le prix le plus bas des onze soumissionnaires qui ont répondu à l’appel d’offres du 25 mars 2019». Ashit Gungah a également refusé de révéler les noms de ces onze soumissionnaires.

Selon nos sources, à la STC et au ministère, il serait peu élégant de révéler l’identité de la compagnie à ce stade. Cela pourrait même faire capoter les négociations et mettre le pays dans une situation critique.


Conseil des ministres exceptionnellement jeudi

Les ministres se réuniront en conseil exceptionnellement ce jeudi 18 juillet à 10h30. La réunion se tient traditionnellement le vendredi. Or, ce vendredi coïncide avec la cérémonie d’ouverture des 10es Jeux des îles de l’océan Indien. La décision a donc été prise d’avancer la réunion hebdomadaire du conseil des ministres d’un jour.


Les soumissionnaires

Il y a en effet deux contrats. L’un pour l’approvisionnement de 915 000 tonnes métriques de produits pétroliers raffinés, l’autre est de 315 000 tonnes métriques d’huile lourde. Les onze compagnies qui ont soumissionné sont : Sahara Energy Resources, Al-Ghurair Energy, Trafigura PTE Limited, B.B Energy, Vitol Bahrain, Totsa Total Oul Trading, Petrochina International PTE Limited, Augusta Energy, Galana Petroleum Limited, Shell International Trading Middle East Limited, Nkosiyami Empire Pty Limited.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective