Economie

Production locale : le Moringa bientôt sur les marchés français et canadien

Moringa La production actuelle de la compagnie varie entre 4 000 et 6 000 boîtes par mois.

Après La Réunion et l’Afrique du Sud, V Kanhye Health Foods Co., entreprise locale spécialisée dans la production des infusions à base de Moringa, vise désormais la France et le Canada. D’ici 2020, la compagnie compte exporter 75 % de sa production.

Si actuellement 90 % de la production de V Kanhye Health Foods Co. sont destinés au marché local et 10 % à l’exportation, l’entreprise souhaite toutefois renverser la tendance et exporter 75 % de sa production d’ici 2020. C’est du moins ce qu’indique son directeur, Vinay Kanhye. Depuis 2015, la compagnie produit des infusions à base de Moringa. « Nous exportons déjà vers La Réunion et l’Afrique du Sud. »

À la fin de l’année nos exportations devraient augmenter de 25 %, précise le directeur. « Nous sommes à la recherche de marchés internationaux car le marché local est trop restreint. » Ce dernier avoue être déjà en négociation avec des distributeurs français pour exporter ses produits. « Lors de leur séjour à Maurice, des Mauriciens établis au Canada, en achètent en grande quantité pour pouvoir en consommer pendant longtemps. Il y a une forte demande pour les infusions à base de Moringa au Canada. Ainsi, nous entamons des démarches pour exporter vers ce pays », soutient notre interlocuteur. Vu la distance, Vinay Kanhye dit être conscient que les procédures seront complexes. « Nous recherchons ainsi un distributeur. »

20 000 boîtes par mois d’ici 2020

Pour développer davantage sa gamme de production et rendre ses produits plus attrayants sur le marché international, Vinay Kanhye lancera bientôt de nouvelles infusions de Moringa agrémentées de citronnelle et de grenade. La production actuelle de la compagnie varie entre 4 000 et 6 000 boîtes par mois (la boîte se vend en logement de 60 g et 100 g).

« Notre but est d’augmenter notre production à 20 000 boîtes par mois d’ici 2020. Pour atteindre notre objectif, nous avons récemment investi dans
une nouvelle usine de 750 mètres carrés et des équipements au coût total de Rs 6 millions », indique l’entrepreneur. Ce dernier avoue avoir déjà fait des demandes de terrains avec l’État pour la culture de Moringa en plus grande échelle.

Qui dit hausse de production dit aussi hausse de main-d’œuvre. Vinay Kanhye compte ainsi renforcer son équipe afin de pouvoir répondre à la demande croissante de ses produits.