Actualités

Procès intenté par la SBM : Dawood Rawat n’amendera pas sa défense

Dawood Rawat Les avoirs de Dawood Rawat à Maurice sont gelés.

Le procès intenté par la State Bank of Mauritius (SBM) à Dawood Rawat a été appelé mardi 30 octobre devant la chambre commerciale de la Cour suprême. C’était devant le juge Gérard Angoh. La banque réclame Rs 94 698 784 à l’homme d’affaires qui réside en France.

Dans sa plainte, rédigée par l’avoué Sivakumaren Mardemootoo, la SBM dit avoir accordé un prêt et des découverts totalisant Rs 50 millions à Dawood Rawat. Il bénéficie aussi d’une carte de crédit avec un plafond de Rs 1 million. La banque affirme que Dawood Rawat a cessé de rembourser ces facilités. Au 31 juillet 2015, l’homme d’affaires lui devait Rs 94 698 784, intérêts compris.

À l’appel de l’affaire mardi, Yousuf Mohamed, Senior Counsel et avocat de Dawood Rawat, a retiré une motion qu’il avait déposée auparavant. Il s’agit d’une motion pour amender la défense soumise par Dawood Rawat. Ravind Chetty, Senior Counsel et avocat de la SBM, avait objecté à cette démarche.

Me Yousuf Mohamed a soutenu que son client attend le verdict dans une action séparée contre la Financial Intelligence Unit (FIU) et qui risque d’avoir un impact dans la présente affaire. Il ajoute que la motion a été débattue le 23 octobre 2018 devant la juge Gaitree Jugessur-Manna, siégeant en référé. En sus, l’avocat a déclaré qu’il doit parler à son client pour connaître sa position suivant la décision intervenue dans l’arbitrage en France et que Dawood Rawat avait logée contre l’État mauricien. En la circonstance, l’avocat de Dawood Rawat s’est réservé le droit d’inclure plus tard toutes informations qu’il va recevoir.

Bon client

Me Ravind Chetty n’a pas objecté à cette requête. Le procès a ainsi été fixé pour être entendu sur le fond le 9 mai 2019.

Dawood Rawat a réclamé, dans sa défense rédigée par Me Ayesha Jeewa, le rejet de la plainte de la SBM. Il affirme qu’avant que ses avoirs ne soient gelés, il remboursait ses dettes à temps et il était un bon client de la banque.