Faits Divers

Procès contre Veeshall Seeruttun : le juge Benjamin Marie Joseph se récuse

Veeshall Seeruttun Veeshall Seeruttun entend réitérer sa motion d’abus de procédure.

Il avait présidé par le passé une demande de remise en liberté sous caution présentée au nom du présumé trafiquant de drogue, Veeshall Seeruttun, un habitant de Cap-Malheureux. Or, le juge Benjamin Marie Joseph s’est retrouvé à présider le procès aux assises qui est intenté au prévenu. Ce jeudi 3 octobre 2019, le juge a annoncé que ce détail avait « échappé à son attention » et qu’il s’en est aperçu en passant en revue un dossier dans l’affaire. 

À la lumière de ce constat, le juge a estimé que ce serait « inapproprié » pour lui de continuer à présider ledit procès. Cela même si l’affaire n’a pas encore été prise sur le fond. Il a donc annoncé aux parties concernées le jeudi 3 octobre 2019, qu’il va ainsi s’abstenir de se prononcer sur une motion pour abus de procédure déposée en faveur du présumé trafiquant. Motion qui avait déjà été débattue et pour laquelle, la cour devait se prononcer ce jour-là. 

Abus de procédure

Le juge Benjamin Marie Joseph a ainsi décidé de se récuser afin de permettre à un autre juge d’écouter l’affaire. L’homme de loi du prévenu, Me Sanjeev Teeluckdharry et la représentante de la poursuite, Me Bhavna Bhagwan, n’ont formulé aucune objection à la décision du juge. L’affaire sera donc appelée le 24 octobre 2019. Cela, le temps pour désigner un autre juge pour écouter l’affaire. 

Veeshall Seeruttun, ancien Terminal Officer, fait face à un procès pour trafic de drogue. Âgé de 39 ans au moment des faits, il avait été arrêté le 19 août 2015. La police avait saisi 2 640 grammes de cannabis à sa résidence. Le prévenu a plaidé non coupable.  L’avocat de la défense, Me Sanjeev Teeluckdharry, a souligné qu’il compte réitérer sa motion d’abus de procédure. Cela à la reprise du procès devant un autre juge. L’avocat avait réclamé à ce que le dossier de son client devant la BRC soit produit en cour d’assises dans le cadre de sa motion. La défense déclare que les enquêteurs avaient donné une autre version devant la BRC concernant l’enquête. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !