Live News

Privatisation des casinos de Maurice : manifestation des employés prévue pour le 31 août à Rose-Hill

Les employés des casinos de Maurice se proposent de descendre dans la rue à Rose-Hill pour manifester contre la menace de la privatisation des maisons de jeu. Une mesure annoncée par le gouvernement dans le Budget 2019/2020 et reprise au Parlement le 9 juillet par le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Sollicité par Le Défi Quotidien, la State Investment Corporation (SIC), qui gère les casinos de Maurice, indique que l’organisme est « dans l’attente d’une décision du gouvernement. » Un homme d’affaires connu dans le domaine des jeux est pressenti pour le rachat des casinos.

Selon des renseignements,  le projet de rachat des casinos de Maurice serait dans sa phase finale, mais rien n’est officiel. Des employés au casino de Curepipe avancent, sous le couvert de l’anonymat, que l’homme d’affaires intéressés à acquérir les casinos est souvent vu dans les parages.

La manifestation, qui est prévue pour le 31 août à Curepipe, expliquent-ils, vise à faire comprendre au gouvernement que « la meilleure chose à faire serait de restructurer les casinos de Maurice au lieu d’opter pour une privatisation. » Ils envisagent de frapper un bon coup avec cette manifestation et s’attendent à réunir quelque 500 participants, soit une forte majorité des employés. La marche débutera vers 11 heures à partir des locaux de la Federation of Progressive Union (FPU) jusqu’au Plaza. 

«Dans le flou»

« La privatisation des casinos n’est pas la solution, car il y aura beaucoup de perte d’emplois », martèle Satish Rughoobur, de la Casinos Employees’ Union. Selon lui, la meilleure chose à faire serait de mettre en application le rapport du consultant Mick Gujadhur, soumis en 2014. Ce rapport préconise, entre autres, l’ouverture des casinos dans les régions de Flacq et de Flic-en-Flac. « Les employés des casinos de Maurice sont dans le flou. Ils s’interrogent sur leurs droits acquis, dont le paiement du 14e mois en guise de boni de présence, le respect de leurs conditions de travail, entre autres », explique le représentant de la Casinos Employees’ Union.

Ivor Tan Yan, conseiller à la FPU, confirme la manifestation prévue pour le 31 août à Curepipe. Tout comme Satish Rughoobur, il demande au gouvernement d’appliquer les mesures préconisées dans le rapport du consultant Mick Gujadhur. « Ce rapport contient des mesures qui méritent d’être entérinées afin que les casinos de Maurice puissent être profitables. Une privatisation n’améliorera pas les choses », fait ressortir Ivor Tan Yan. 

« Valeur du jour, seul le Grand Casino du Domaine, qui se situe au Domaine Les Pailles, est profitable. Les trois  autres casinos, à savoir ceux situés à Curepipe, Caudan et Grand-Baie, continuent à faire des pertes. Au niveau de la SIC, nous nous attendons à ce que la privatisation vienne donner un nouveau souffle à ces trois casinos. Nous sommes, d’ailleurs, dans l’attente de l’institution du Steering Committee par le gouvernement pour décider de la marche à suivre », a déclaré un cadre de la SIC.

Les casinos convoités par des étrangers 

C’est un Mauricien connu dans le milieu des jeux qui est pressenti pour racheter les casinos du pays. En 2017, une firme sud-africaine connue dans le milieu des jeux était intéressée à racheter quatre casinos.  Soit celui de Curepipe, du Domaine les Pailles, du Caudan et de Grand-Baie. Une correspondance a d’ailleurs été envoyée à la SIC, au ministère des Finances, au secrétaire financier et au bureau du Premier ministre dans ce sens. Des sociétés spécialisées dans les jeux basées en Inde, en Chine et en Israël avaient également exprimé leurs intérêts pour le rachat des casinos. C’est Raja Pillay, l’ex-consultant des casinos de Maurice et ‘Transaction Advisor’, qui était le médiateur des investisseurs.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor