Live News

Private Prosecution : rassemblement devant la cathédrale malgré l’interdiction de la police

Il y a bel et bien eu rassemblement devant la cathédrale Saint-Louis ce jeudi 7 janvier, et ce, malgré l’interdiction de la police. Une foule s’est massée dans les alentours de la New Court House, Port-Louis dans le cadre de la comparution du ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, dans le sillage de la Private Prosecution logée contre lui par Shakuntala Kistnen.

Dans son procès, la veuve de Soopramanien Kistnen accuse Yogida Sawmynaden d’avoir fait une « fausse déclaration » à la Mauritius Revenue Authority (MRA) au sujet d'un emploi qu'elle n'aurait pas exercé et pour lequel elle n'aurait rien touché.

En effet, Shakuntala Kistnen avance que le ministre a déclaré à tort qu’elle est employée comme « Constituency Clerk » recevant un salaire mensuel de Rs 15 000.

inter
Shakuntala kistnen (en jaune)

Parmi les personnes au-devant de ce rassemblement, l’activiste social Bruneau Laurette. Il était parmi les premiers arrivés sur place depuis 8 heures, ce matin.

Bruneau Laurette dénonce farouchement ce qu’il appelle des « actes d’intimidation » de la part de la police pour assurer la protection du ministre Yogida Sawmynaden.

Des intimidations qui ne lui font pas peur, a-t-il déclaré. « Mwa, mo dir lekomiser de polis, mo espere ki zour mo pou bizin pass lakour ki li met mem deplwama pou mwa parski mwa si mo konsidere kouma enn Morisien kouma misie Samwmynaden pe pass lakour, mo drwa konstitusionel osi li bizin respekte », a-t-il fait valoir.

Pour rappel, en raison de cette comparution, les autorités ont eu recours à plusieurs déviations routières dans la capitale de 9 heures à 13 heures ce jeudi.

Ajouté à cela, on a assisté à un important déploiement de diverses unités de la police, dont la Special Mobile Force et la Special Supporting Unit. La présence de tireurs d’élite de la police n’est pas non plus passée inaperçue.

sniper

Dans le rassemblement à la place de la cathédrale, on notait aussi celle du chargé de cours en droit à l’université de Maurice, Rajen Narsinghen.

L'universitaire s'est dit indigné du « non-respect de la Constitution », notamment de son article 19, qui stipule que tout procès judiciaire doit être public. « Tou dimoun gagn drwa rant dan lacour, a mwin si pena plas, dimoun la kapav res dan lezalentour... », a-t-il précisé.

rajen Nursinghen

Hormis des personnalités connues, de simples citoyens ont aussi fait le déplacement. Ainsi, Jim Ramen, que nous avons rencontré sur la place, nous explique que sa présence dans ce rassemblement est pour lui comme un devoir civique qu'on accomplit. « Nou Morisien nou pe vin eksprim nou drwa nou mekontantma kont ban abu de pouvwar », soutient-il.

À savoir qu’aucun incident grave n'a été déploré lors de ce rassemblement ce jeudi. Toutefois, deux personnes ont été interpellées par la police. Il s’agit d’un homme et d’une femme.

inter
Cette dame est la deuxième personne à être interpellée pour avoir tenu tête à la police.

L’homme en question se trouvait en dehors des barrières de sécurité imposées par les forces de l'ordre alors que la femme s’obstinait à rester dans une zone déclarée interdite par la police. L’homme se trouve actuellement au poste de police de la rue Pope Hennessy pour son interrogatoire.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !