Live News

Prison de Petit-Verger : un Nokia miniature découvert dans un dortoir

Les détenus privilégient les téléphones miniatures.

Les tentatives pour faire entrer des téléphones portables dans les prisons sont nombreuses. Pas plus tard que dimanche, un appareil miniature a été découvert dans un dortoir.

Publicité

Le téléphone portable est prohibé dans les prisons. Et pourtant, depuis le début de l’année, plusieurs cas ont été rapportés à la police. Le dernier en date concerne la prison de Petit-Verger. Un téléphone cellulaire miniature de la marque Nokia a, en effet, été retrouvé dans un dortoir de prisonniers.

C’est dans la matinée du dimanche 29 janvier que les agents de l’Intelligence Team, unité d’investigation de la prison de Petit-Verger, ont obtenu des renseignements à l’effet qu’un appareil de communication se trouvait entre les mains de certains détenus. C’est ainsi que vers 6 h 30, les limiers débarquent dans le dortoir C1 et découvrent une pochette de radio à même le sol. En l’ouvrant, ils constatent la présence d’un téléphone cellulaire miniature de la marque Nokia. L’appareil n’avait ni batterie ni carte Sim.  Ledit téléphone cellulaire a été saisi et déposé au poste de police de Pointe-aux-Sables à des fins d’enquête. Les policiers et les Intelligence Officers devront établir par quel moyen ce téléphone miniature s’est retrouvé entre les mains des prisonniers.

Dans le milieu carcéral, l’on indique que diverses méthodes sont privilégiées pour introduire des téléphones cellulaires. « Model ki zot plis kontan, se bann telefon miniatir. Bien souvan zot bann konplis avoy koli telefon par miray ou zot kasiet sa dan zot parti intim kan zot sorti lakour », explique-t-on.

Posséder un téléphone cellulaire vaut de l’or pour les prisonniers. Cet outil de communication très convoité dans les centres pénitentiaires permet aux détenus de communiquer avec le monde extérieur.

Pour rappel, le jeudi 5 janvier, des gardiens ont interpellé un détenu qui revenait du tribunal de Port-Louis. Lors d’une fouille, un téléphone cellulaire de la marque Nokia, qui était équipé d’une batterie et d’une carte Sim, a été retrouvé dans ses sous-vêtements. 

À la suite de cette découverte, ce détenu a été mis « under report ». Le cas a été référé à la police de Barkly et le détenu sera poursuivi pour le délit de « Prohibited Article Found In a Reform Institution ». 

Toujours en ce début d’année, un deuxième téléphone cellulaire a été découvert, cette fois-ci à l’Eastern High Security Prison de Melrose. C’était lors d’une fouille effectuée dans un dortoir le vendredi 6 janvier. Alors que le gardien passait au peigne fin le lit et l’oreiller du détenu, il a découvert un téléphone miniature de la marque Nokia équipé d’une batterie. Ce cas a été référé à la police criminelle de l’Eastern Division.

  • Web Com Ltd

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !