Faits Divers

Prison de Melrose : Sadaseeven coincé à six mois de sa remise en liberté

Condamné pour trafic de drogue, Marudai Sadaseeven refait parler de lui. Une opération menée par des gardiens de la prison de haute sécurité de Melrose a conduit à la saisie de cartes SIM que le prisonnier avait en sa possession.  

Cette découverte, en début de soirée du vendredi 21 septembre, fera l’objet d’une enquête à environ six mois de la remise en liberté du prisonnier. Se basant sur des renseignements jugés fiables, deux gardiens agissant sous les ordres d’un surintendant de prison et de l’Acting Assistant Commissioner of Prison (ACP), ont monté une opération dans la Geriatric Unit aux alentours de 19h10. Ils avaient dans le viseur Marudai Sadaseeven.

Une fouille corporelle ont permis de mettre la main sur trois cartes SIM « Elles étaient dissimulées dans la ceinture de son pantalon et étaient actives », confie un gardien de prison. Estimant que le prisonnier détenait aussi un cellulaire, une autre fouille est alors lancée. 

L’Association Ward de la prison est passé au peigne fin. Un Smartphone est trouvé enfoui sous terre dans le jardin. Toutefois, il ne contenait ni batterie, ni carte SIM. Les tentatives pour retrouver la batterie se sont avérées vaines. Les gardiens de prison ont consigné une déposition à la police et comptent faire analyser le portable et les trois cartes SIM saisies.

Marudai Sadaveesen, âgé de 35 ans et habitant de l’Escalier, achève sa peine de quatre ans de prison pour des délits de drogue. Il a été jugé coupable par la justice le 16 octobre 2015 et devait être relâché le 8 avril 2019. Il fait désormais l’objet d’une enquête pour possession de produits interdits en milieu carcéral.