Magazine

Prisez les jouets à petits prix

Jouets

Un jouet n’a pas besoin d’être luxueux pour rendre un enfant heureux. Et  tous les parents ne peuvent débourser gros sur cet item. Heureusement que le Père Noël dépose des cadeaux pas chers dans les foires à Port-Louis et à Quatre-Bornes, pour les petits budgets, mais qui feront grand plaisir aux enfants.

Des robots et des poupées interactives ont le vent en poupe.
Des robots et des poupées interactives ont le vent en poupe.

Il est 13 heures. Le soleil s’obstine à faire grimper le mercure dans la capitale. Un parfum de coriandre accueille les visiteurs à la foire de la gare Victoria. Sous des bâches immenses, sont exposés des vêtements, des sous-vêtements, des légumes, des souliers et des jouets ! Ces derniers sont les stars du moment et les marchands voguent sur cette tendance pour combler les acheteurs, mais aussi gonfleur leur... chiffre d’affaires.

Les jouets ne manquent pas à la foire de la gare de Victoria.
Les jouets ne manquent pas à la foire de la gare de Victoria.

Depuis un peu plus d’une semaine, Feroz Khan propose des jouets et des jeux qui côtoient des produits cosmétiques. Il exerce ce métier depuis trois décennies. “Nous vendons des jouets uniquement en période de Noël, explique-t-il. Ceux qui font leurs emplettes à la foire s’arrêtent devant les étals de jouets. S’ils ont un coup de coeur, ils achètent. Certains sont des clients fidèles qui viennent chaque année tandis que d’autres débarquent à la dernière minute.» Il ajoute : « Cependant, les parents ne sont pas nombreux à acheter des jouets dans les foires, ils préfèrent se rendre dans les centres commerciaux et les grands magasins. Un cadeau n’a pas de prix. C’est l’intention qui compte. »

Ça roule pour les véhicules télécommandés chez Feroz Khan.
Ça roule pour les véhicules télécommandés chez Feroz Khan.

Cette année, Feroz Khan met en avant une variété de poupées dont une majorité sont interactives, notamment la poupée à bicyclette et l’indémodable Reine des neiges. Le coffret intitulé Fashion Girl est à
Rs 260.

Optimus Prime se transforme en char.
Optimus Prime se transforme en char.

Les adeptes des films Transformers, seront heureux de recevoir le robot Optimus Prime  transformable en char. Il est à Rs 300. Des avions, des voitures, des bus et autres véhicules télécommandés sont à partir de Rs 100. Les ‘lakaz zouzou’ ou dînettes commencent à partir de Rs 160. Les plus petits seront émerveillés devant les téléphones musicaux. Sinon, il y a le coffret comprenant un smartphone en plastique et une paire de lunettes de soleil.

“La frénésie d’achat pour les cadeaux de Noël battra son plein du 23 au 24 décembre et la foire restera ouverte jusqu’à 22 heures, indique l’habitant de Camp-Fouquereaux. D’ailleurs, depuis quelques jours je dors sur place.” Imitant la marche des fourmis, nous nous frayons un chemin entre les différents étals.

Premila Mohammed fait venir des jouets exclusivement pour la Noël.
Premila Mohammed fait venir des jouets exclusivement pour la Noël.

Premila Mohammed vend des produits dans les foires depuis plus de 30 ans. Elle profite de la période des fêtes pour écouler des jouets. «Normalement, je vends des vêtements et ce n’est qu’en fin d’année que je mets des jouets en vente.» Cela va faire deux ans et demi qu’elle a quitté Vallée-Pitot pour s’installer à la foire qui jouxte la gare Victoria.

La tendance pour les petits, c’est les animaux à bascule en tous genres.
La tendance pour les petits, c’est les animaux à bascule en tous genres.

Comme sur les autres stands, les jouets n’ont rien à envier à ceux des magasins. Camions de pompiers, fusils de policier, petites voitures et poupées: il y en a pour tous les goûts. «Les gens préfèrent acheter dans les foires, car ils ont des jouets à des prix imbattables, soit entre Rs 50 et Rs 100, pas plus», confie Premila.

Un peu plus loin, entre quelques stands de vêtements, un étalage bien achalandé attire notre attention. C’est celui d’un jeune homme qui a choisi ce métier depuis trois ans. Il vend tous ses jouets à Rs 100 seulement. « À un tel prix, les parents peuvent se permettre d’acheter plusieurs cadeaux pour leurs enfants, indique-t-il. Il y a des poupées, des voitures, des masques de super héros, des instruments de musique, etc. Actuellement, nous restons ouverts jusqu’à minuit, voire une heure du matin. Les jouets seront en vente jusqu’au 25 décembre. »

Rosette Renne avec sa petite fille Grace.
Rosette Renne avec sa petite fille Grace.

Rosette Renne, accompagnée de sa petite-fille Grace, trois ans, s’arrête au stand. « Je fais le plein de cadeaux pour Noël. » Cette habitante d’Ollier a choisi, cette année, d’acheter des jeux éducatifs et des livres d’histoire pour ses trois petits-enfants. «Ils aident au bon développement des enfants.»

Une heure après, nous sommes à Quatre-Bornes. La foire de la ville des Fleurs, incontournable en cette période festive, est l’une des plus prisées de la région. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle sera aussi ouverte les lundis 24 et 31 décembre jusqu’à 18 heures.

Les quelques visiteurs s’intéressent aux vêtements. Les stands de jouets se comptent sur les doigts. Les lundis sont plutôt calmes à la foire contrairement aux jeudis et dimanches où les couloirs grouillent de monde.

Cependant, certains stands de jouets ont la cote. À l’instar de celui des Nurmahomed. Impossible de le manquer : les jouets sont accrochés partout et un porte-voix attire les curieux. Ils sont marchands dans la famille depuis 30 ans. Ils ont vu évoluer le marché. Un peu plus loin, nombreux sont ceux qui font une halte sur le stand de puzzle en 3D. Petites maisons, voitures, etc., il y en a pour tous les goûts à seulement Rs 100.  

Les peluches recouvrent le stand de Manisha Chutoree.
Les peluches recouvrent le stand de Manisha Chutoree.

Les peluches, sous toutes les formes et couleurs trônent sur le stand de Manisha Chutoree. Elle expose ses produits à la foire de Quatre-Bornes depuis trois ans. On y retrouve des peluches Hello Kitty, Schtroumpf, Spiderman mais aussi des petites voitures. « Les prix de nos produits varient entre Rs 50 et Rs 375 pour les plus grosses peluches. »

Une fillette brandissant fièrement son nouveau jouet.
Une fillette brandissant fièrement son nouveau jouet.

Les rues de Quatre-Bornes se veulent folkloriques à partir de cette fin de semaine grâce au ‘late night shopping’. Shaffick Coubahn a délaissé son magasin qui vendait des produits de maison pour venir s’installer devant un magasin sis à la route Royale de Quatre-Bornes avec des amis. Il y expose des peluches colorées et en tous genres, en provenance de Chine, du Vietnam et de Turquie. «Elles sont indémodables, mais cette année, nous avons innové en important des peluches à bascule pour les petits à partir de deux ans, et autres nounours, poneys, éléphants, et abeilles. »