Actualités

Prévision de la météo : de forts anticyclones attendus

houles De fortes houles sont attendues dans certaines régions

L’hiver, qui débute officiellement ce mercredi 15 mai aura son lot d’inconvénients. La météo prévoit de puissants anticyclones. De plus, la pluviométrie sera inférieure cette année, avec un cumul de pluie de 700 mm contre 780 mm en 2018.

Qui dit hiver dit aussi anticyclones. Des systèmes puissants, attendus du Sud de l’océan Indien, vont provoquer un fort gradient de pression sur les Mascareignes. Les vents pourraient atteindre entre 80 et 90 km/h dans les endroits exposés. La mer sera houleuse avec l’effet combiné des anticyclones et les vagues vont affecter principalement les côtes Ouest de Maurice et de Rodrigues. Ce qui peut engendrer des inondations temporaires par endroit.

Concernant la pluviométrie, les Mauritius Meteorological Services (MMS) sont d’avis que le cumul de pluie sera légèrement au-dessus de la moyenne avec environ 700 millimètres de pluie. Ce qui représente une baisse par rapport à l’hiver 2018 où les prévisions faisaient état de 780 mm de pluie. Le temps sera pluvieux principalement au cours des mois de mai à juillet, selon le Winter Outlook 2019. La pluviométrie sera par la suite en-dessous de la normale en septembre et octobre, alors que ce sont les régions du plateau central, l’Est et le Sud qui seront les plus arrosées.

À noter que le Meteo & Cyclone Maurice (MCM) rendra ses prévisions publiques pour l’hiver 2019 en se basant sur des prévisions de différentes stations et sites météorologiques dont la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), le Global Forecast System (GFS) et l’European Centre for Medium Range Weather Forecasts (ECMWF).

Selon les prévisions du MMS, l’hiver sera doux cette année avec des températures qui oscilleront entre 16o Celsius pour la minimale et 29o Celsius pour la maximale. Cependant, ce n’est qu’à partir du mois de juillet et d’août que ces températures se feront ressentir. Néanmoins, des exceptions sont attendues entre juillet et septembre où dans de rares occasions le mercure pourrait chuter jusqu’à 12o Celsius.

Cependant, selon Rakesh Narain, manager du site MCM, l’hiver sera « chaud». Cela en raison de la température encore élevée de la mer. Såe basant sur les différentes analyses des centres météorologiques, dont la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) qui est une agence scientifique des États-Unis, il affirme que les affres de l’hiver ne se feront pas ressentir, particulièrement pour les deux premiers mois de l’hiver (mai et juin).

Ce qui rejoint les conclusions du MMS qui évoque le phénomène El Nino qui a prévalu dans la zone équatoriale de l’océan Pacifique durant les mois de janvier et février. Ce qui a pour conséquence que la température de la mer a été proche des conditions neutres d’ENSO (El Nino Southern Oscillation).

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !