Actualités

Prêt non avalisé : Me Cader Mallam Hassam perd contre la MauBank

MauBank Ltd L’avoué réclamait Rs 500 000 à la MauBank Ltd.

L’avoué Cader Mallam Hassam réclamait Rs 500 000 de dommages à la MauBank. La chambre civile de la cour intermédiaire a rejeté sa plainte le jeudi 4 avril 2019. Dans sa motion, l’avoué dit estimer que la banque a mal agi envers lui après l’avoir fait croire tout au long qu’il obtiendrait un prêt de Rs 1 million pour couvrir les dépenses universitaires de son fils qui étudie au Canada.

Me Cader Mallam Hassam déclare que c’est en août 2015 qu’il s’est renseigné auprès de la défunte Mauritius Post and Cooperative Bank Ltd (MPCB) pour ce prêt. Par la suite, soutient l’avoué, la MauBank Ltd a repris les activités de l’ex-MPCB. Il a alors entamé des négociations avec la MauBank pour faire transférer Rs 1,6 million de la State Bank of Mauritius vers son compte à la MauBank, en guise de garantie.

Il a aussi entamé les démarches pour avoir une carte de crédit Platinum. Entre-temps, l’avoué est devenu le directeur d’Ottoman Capital Ltd. Or, soutient l’avoué, un des représentants de la MauBank l’a informé qu’Ottoman Capital Ltd avait des arrérages et qu’il devait régulariser la situation de cette dernière au préalable. L’avoué estime que la banque l’a leurré tout du long. Il est d’avis qu’elle a fait pression sur lui en invoquant le cas d’une société dont il venait d’être nommé directeur.

En Cour, l’avoué a concédé qu’il n’a jamais signé le formulaire d’enregistrement pour le prêt en question. La raison étant, selon lui, qu’il incombait à la banque de l’informer quand il devait venir signer la demande. Me Cader Mallam Hassam a aussi admis qu’il n’avait pas soumis un document de l’université à la banque. Document nécessaire pour traiter sa demande éventuelle de prêt. La magistrate Priscilla Vanisha Veerabudren a statué qu’il n’y avait donc pas de contrat liant la banque à débourser le prêt.

  • Made for more