Pravind Jugnauth : «Un plan d’action contre la drogue a déjà été mis sur pied»

Par Fernando Thomas O commentaire
Pravind Jugnauth

Le Premier ministre a dit prôner la « prévention » dans son combat contre la drogue. Samedi, il a salué l’action des  policiers et des douaniers qui « s’engagent dans la lutte contre la mafia ». 

Samedi, Pravind Jugnauth a évoqué le fléau de la drogue. Selon lui, durant des années, « les mafias se sont enrichies ». « Mais un plan d’action a été mis sur pied », a-t-il déclaré à Belle-Mare. Il participait à une activité organisée par l’Arya Sabha dans le cadre du 50e anniversaire de l’Indépendance de Maurice. 

Le Premier ministre en a profité pour saluer le travail des policiers et des douaniers « honnêtes » dans la lutte contre la mafia. Dans la foulée, il a lancé un appel au public  : « Nous avons besoin de votre coup de main. Il faut se concentrer sur la prévention. »

Auparavant, le chef du gouvernement a commenté le secteur éducatif. Il a réaffirmé  que l’éducation restait une priorité du gouvernement. Il est d’avis que la réforme donnera aux élèves une opportunité de réussir dans la vie. « Dans le passé un gouvernement voulait introduire une réforme qui devait tout changer. Mais on en a fait un sujet de campagne électorale. Mo ti pe la guerre pou rekonesans oriental e mo fier pou sa. Les étudiants doivent s’épanouir à tous les niveaux. »

 Dans un autre ordre d’idées, Pravind Jugnauth s’est dit « ravi du combat pour la reconnaissance de la gent féminine ». « Beaucoup de femmes ont devancé les hommes », a-t-il ajouté.

Contribution de l’Inde

Le Premier ministre a exhorté l’assistance à « ne pas oublier la contribution de l’Inde » dans l’avancement de Maurice. Il a fait référence à la visite du Mahatma Gandhi en 1901, à la contribution de Manilall Doctor et celle du Swami Dayanand. « Nous avons tendance à oublier l’Histoire. Avant 1948, seule une poignée de gens pouvait voter. Le nombre de votants est passé de 11 000 à 71 000 suite aux démarches du mouvement Arya Samaj. Celui-ci a aussi contribué au maintien de la paix dans le pays. Se dan lape ek konpreansion ki nou pou arive. Voyez ces grands pays pourvus de richesses qui ne se développent pas comme il le faut », a rappelé Pravind Jugnauth.

Les tribuns

Prithviraj Roopun, le ministre des Arts et de la Culture, a aussi pris la parole. Il a rendu hommage aux tribuns qui ont jeté les jalons du développement. « On doit également rendre hommage aux personnes qui ont œuvré dans l’ombre », a-t-il dit. « Mais le leadership est également important. Se sa ki finn fer nou arive azordi. »