Politique

Pravind Jugnauth pour la fête Ougadi : «La mafia peut déstabiliser un gouvernement»

Pravind Jugnauth Le Premier ministre arrivant au Indira Gandhi Center for Indian Culture.

Le Premier ministre a réitéré son appel pour lutter contre le fléau de la drogue. Il a indiqué qu’il y a des personnes qui « ont toléré » des mafias  qui possèdent les moyens pour déstabiliser un gouvernement, mais on ne doit pas avoir peur.

Il était au Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC), pour la fête de l’Ougadi, dimanche après-midi.

Le chef du gouvernement a souligné que la société fait face à des dangers.

« Il y a l’alcool qui fait des ravages. La drogue décime les familles qui sont entrainées  dans un tourbillon si un membre de la famille est malencontreusement tombé dedans. Le gouvernement va protéger toute la population. On mène un combat contre la drogue. Il y a certains qui ont toléré les activités des membres des mafias,  et ces derniers ont bâti des empires. Ils ont des moyens qui peuvent déstabiliser un gouvernement. Cela fait peur, mais on ne doit pas les craindre », a-t-il dit.

Leçons du passé

Le Premier ministre a indiqué que l’on doit choisir le bon chemin à emprunter dans la vie, car il y a certains qui sont faciles et d’autres difficiles. Certains, dit-il, vont nous permettre de récolter des fruits. Il a ainsi invité la population à  tirer des leçons du passé.

Concernant la célébration des 50 ans de l’indépendance et le 26e anniversaire de la République, le chef du gouvernement a souligné que cet événement est très spécial. « On avait un special chief guest qui n’est nul autre que le Président de l’Inde, Shri Ram Nath Kovind. Le pays entretient de très bonnes relations avec l’Inde. Sir Anerood Jugnauth a, durant ses années en politique, maintenu une relation spéciale avec l’Inde et je lui succède  dans cette voie. Mais, comme l’a  bien dit Narendra Modi, nous avons une relation spéciale », a-t-il souligné. Le Premier ministre a indiqué que le pays appartient à  toute la population mauricienne. « On marche la main dans la main pour faire flotter notre pavillon avec fierté », a-t-il dit.

Pravind Jugnauth a souligné que Maurice est déjà cité en exemple et l’on peut toujours faire  encore mieux. Pour lui, il ne fait aucun doute que le facteur qui nous a permis de faire des progrès, c’est la stabilité au niveau des communautés. Il y a une paix  à Maurice qui est importante, dit-il, contrairement à de grands  pays possédant des richesses, mais qui sont instables en raison des frictions et des différences au sein de leurs populations. Maurice a fait des gros progrès, car le pays a une histoire basée sur la stabilité politique.

La diversité, soutient le Premier ministre, demeure notre force. Il a invité les jeunes  à s’engager davantage dans la société et les parents à accorder plus d’attention à leurs enfants.