Live News

Pravind Jugnauth : «Nous terminerons 2018 avec un taux de chômage le plus bas depuis plusieurs années»

Le Premier ministre est optimiste. Pravind Jugnauth est convaincu que  son gouvernement terminera 2018 avec un taux de chômage le plus bas.

«Je n’ai aucun doute que nous continuerons à baisser le taux de chômage à Maurice. Cette année, nous allons finir à 6,9 %. C’est le taux le plus bas depuis plusieurs années », a déclaré le Premier ministre, jeudi après-midi. Il a fait cette déclaration lors de l’inauguration du National Cooperative College à Bois-Marchand, Terre-Rouge.

Pravind Jugnauth a rappelé la mesure annoncée dans le dernier Budget concernant des investissements de l'ordre de Rs 1 milliard pour contrer le chômage. 12 000 chômeurs seront concernés par cette mesure.

 

«Dans le monde d’aujourd’hui, on ne peut continuer à utiliser les méthodes du passé. Toutes les barrières sont tombées. Nous sommes un village global. Pour pouvoir survivre, ce que nous produisons doit être compétitif face aux produits importés. A cause de nos engagements auprès de l’OMC et de l’élimination des tarifs, la compétition a augmenté. C’est d’autant plus important d’être formés», explique le Premier ministre. 

Pravind Jugnauth se dit très content de constater que le secteur des coopératives est en train de se diversifier davantage. 

«Le gouvernement accordera le soutien financier technique et fiscal aux personnes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est une bonne façon de démocratiser l’économie. Nous créons des opportunités, mais il faut que les gens viennent de l’avant», a souligné le Premier ministre.

Des formations, ajoute Pravind Jugnauth, seront offertes aux entrepreneurs pour qu’ils puissent mieux gérer leur société. 

«Il s’agit d’un jour historique. Pour la première fois, une institution assurera la formation. Nous voulons que ce secteur se professionnalise davantage. Le mouvement existe depuis 105 ans», indique-t-il. 

Le chef du gouvernement dit être au courant de la situation des petits planteurs. « Nous mettons Rs 30 millions pour une assurance face aux calamités naturelles», explique-t-il.