Partielle au No.18

Pravind Jugnauth : «Les résultats de la partielle ne m’inquiètent pas»

Pravind Jugnauth répondant aux questions des journalistes à Saint-Pierre.

Pravind Jugnauth s’est exprimé sur les résultats de l’élection partielle dans la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). Le Premier ministre a d’abord tenu à « féliciter » Arvin Boolell pour sa victoire, tout en précisant que sa priorité reste le développement du pays.

«Nous avons décidé de ne pas participer à cette élection partielle pour des raisons historiques. » C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre Pravind Jugnauth dans la soirée de lundi 18 décembre. De retour au pays dans la matinée, il a participé au dernier comité régional du Mouvement socialiste militant (MSM) au Mohit Hall, à St-Pierre. Il s’est confié à la presse à sa sortie de la réunion où il a tenu à « féliciter » Arvin Boolell pour sa victoire.

Le Premier ministre a toutefois précisé que cette élection ne changera rien. « Nous avons bien fait de ne pas aligner de candidat à cette partielle. Nous nous sommes concentrés sur notre travail. Nous avons accompli tant de choses pour faire avancer le pays et améliorer le climat des affaires. Nous avons été complétement à l’écart de cette campagne électorale. Et les résultats sont pour l’opposition. Ils ne m’inquiètent guère. À la fin, nous présenterons notre bilan », a-t-il indiqué.

Remontée du ptr

Craint-il une remontée du Parti travailliste dans l’arène politique après la victoire du parti à la partielle? Interrogé à ce sujet, Pravind Jugnauth a répondu : « Certainement pas. Li pa trakas mwa ditou. Nou pe konsantre lor nou travay. Nou ena ankor dezan pou ale. » Il a déclaré qu’il ne craint pas non plus l’arrivée d’Arvin Boolell au Parlement. Le Premier ministre se dit même prêt à l’accueillir.

Répondant à ceux qui réclament la tenue d’élections générales anticipées, le leader du MSM soutient qu’il ira « jusqu’au bout de son mandat ». En ce qui concerne le fort taux d’abstention enregistré à l’élection partielle, le Premier ministre concède qu’il est effectivement élevé. Mais il a préféré ne pas commenter le sujet.

Dans son discours face à ses sympathisants, Pravind Jugnauth a parlé des mesures prises par son gouvernement, dont l’augmentation de la pension universelle, la Negative Income Tax et les développements apportés dans la circonscription Moka/Quartier-Militaire (no 8), entre autres. Il se réjouit aussi de la situation économique du pays. « Nous avons introduit le salaire minimal. Une mesure historique. Il ne faut pas oublier la compensation salariale. Si nous avions participé à l’élection partielle, cela aurait été considéré comme un bribe électoral. Nous n’aurions pu faire tous ces développements, car nous aurions été occupés à tenir des meetings et des congrès à Belle-Rose/Quatre-Bornes », a expliqué le leader du MSM.