Economie

Pravind Jugnauth : «La facilitation des affaires est essentielle»

Le Board of Investment (BoI) - organisme ayant pour objectif de promouvoir Maurice en tant que destination d’affaires de choix – affirme que beaucoup d’actions sont entreprises pour améliorer le positionnement du pays.

Dans un bulletin d’information consacré au Business Facilitation (Miscellaneous Provisions) Bill, le Board of Investment revient sur les grands axes de ce texte de loi débattu et adopté à l’Assemblée nationale en début de mois. Le texte met l’accent sur sept aspects : la facilitation du commerce transfrontalier, assainir le processus pour lancer une entreprise, réduire les délais dans l’octroi des permis de construction, améliorer le mécanisme pour enregistrer des biens immobiliers, renforcer les procédures d’insolvabilité, transférer la collecte des frais sociaux à la Mauritius Revenue Authority et la mise en place d’un E-Licensing Plateform.

« L’amélioration du climat des affaires est un processus continu. Au-delà des réformes réglementaires, d’autres procédures administratives sont en voie d’être simplifiées pour améliorer la prestation des services », affirme Ken Poonoosamy, Managing Director du BoI.

« Notre projet phare est l’E-Licensing Plateform, qui agira en tant qu’unique plate-forme pour les demandes de permis et de licences. Plusieurs initiatives du genre sont en train d’être réalisées. En consolidant davantage l’approche collaborative adoptée par les secteurs publics et privé, la compétitivité de Maurice en tant que destination d’investissement de choix sera renforcée. »

Avec l’adoption du texte de loi, présenté par le Premier ministre et ministre des Finances Pravind Jugnauth, ce sont plusieurs amendements qui sont apportés à notre cadre légal. Les changements portent sur l’élimination de contraintes (pour les entreprises et investisseurs) menant à l’obtention des permis, autorisations, pour faciliter davantage le déroulement des affaires.

Dans son discours lors des débats à l’Assemblée nationale, Pravind Jugnauth a mis l’accent sur le fait qu’un climat propice aux affaires est un facteur déterminant sur le niveau de compétitivité des pays, surtout comme le nôtre.

L’économie de Maurice dépend grandement sur les exportations pour assurer la croissance et sur les investissements directs étrangers pour introduire de nouvelles technologies et expertises dans le pays. Qui plus est, la facilitation des affaires est essentielle pour doper l’investissement privé et de permettre aux petites et moyennes entreprises de grandir. L’environnement, a-t-il dit, doit favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !