Actualités

Pravind Jugnauth : «Dire que le salaire minimal est un coup aux entreprises est simpliste»

Dans l’éventualité où les entrepreneurs locaux trouvent des opportunités ailleurs, le gouvernement ne compte pas les décourager à se délocaliser. Pravind Jugnauth prévient toutefois qu’ils doivent assumer leurs responsabilités à Maurice quand ils opèrent des usines. « Il faut que leurs entreprises soient bien gérées. Il y a un entrepreneur qui avance que le salaire minimal a été un coup de massue et que cela a nui à son entreprise. On ne peut pas tenir de tels propos simplistes », a déclaré le Premier ministre (PM), le vendredi 8 mars 2019, à l’issue d’une rencontre des employés de l’usine RT Knits à La-Tour Kœnig dans le cadre de la Journée mondiale de la femme.  

Selon Pravind Jugnauth, il y a lieu d’enquêter pour voir de près si c’est bien le cas et de voir comment cet entrepreneur en est arrivé là. « Voyons l’historique du taux d’endettement qui a grossi au fil du temps alors que l’application du salaire minimum est récente. Il ne faut pas faire croire que c’est le gouvernement qui en est responsable », a-t-il dit. 

Il a ajouté que, dans le passé, des entrepreneurs ont bénéficié de l’aide de l’État après avoir mis des employés à la porte et qu’ils ont recommencé ces pratiques. « Il y a le cas d’un entrepreneur qui a déclaré faillite deux fois et là une troisième fois, il y a le même risque. C’est inadmissible que cela devienne une norme. Nous enquêterons pour savoir comment l’argent a été dépensé. » 

Le PM a exprimé sa solidarité envers les employés qui ont perdu leur emploi à Palmar Ltée suivant la fermeture de l’usine. Il a expliqué que le ministère du Travail a entrepris des démarches pour trouver des emplois alternatifs à ces ex-employés. Des firmes sont disposées à en recruter certains ou de les employer à travers le Workfare Programme. 

« Des représentants des travailleurs suggèrent que l’État accorde un financement à cette usine afin de relancer ses activités. Ce n’est pas possible.On ne peut injecter des fonds publics dans des usines dont les activités ne sont pas profitables », a-t-il conclu.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !