Actualités

Pravind Jugnauth : «Certains veulent créer la panique»

Le Premier ministre est très remonté contre ceux qui créent la panique.

Les gens ne doivent pas se laisser influencer par ceux qui ont un comportement antipatriotique. C’est ce qu’a soutenu le Premier ministre qui effectuait une visite au centre de quarantaine de Quatre-Sœurs. 

Le chef du gouvernement a demandé à la population de ne pas se laisser influencer par ceux qui ont des comportements antipatriotiques. « C’est malheureux que certains, qui ont un esprit courbé, tentent d’influencer des gens à faire du désordre. En tant que Premier ministre, j’ai un devoir envers mon pays et la population afin de maintenir l’ordre et la paix à tout moment. Ceux qui tentent de troubler la paix publique doivent assumer les conséquences. La police a agi vite. Une enquête a été ouverte et ceux qui ont enfreint la loi doivent répondre devant une cour de justice. Mon gouvernement ne va pas tolérer que quelqu’un sème le désordre et la panique au sein de la population », dit-il. 

Pravind Jugnauth a souligné qu’il existe des irresponsables qui font peur aux gens en disant qu’il y a des cas du coronavirus au pays. « Ce que je trouve vraiment outrageant, ces gens qui ont une certaine personnalité et qui ont occupé des postes de responsabilité à la tête du pays, et s’ils sont sérieux, ils doivent nous dire où se trouve le cas infecté. Cela afin que les préposés du ministère de la Santé puissent vérifier. Ils ne peuvent pas avancer des choses qui sont totalement fausses qui vont créer de la panique », a-t-il ajouté. 

Le Premier ministre a indiqué que les experts ont trouvé que le centre de quarantaine de Quatre-Sœurs est un lieu idéal. « Il y a 25 Mauriciens qui sont en quarantaine ici. On s’est fait un devoir de venir voir les dispositions qui ont été prises ici. Je suis satisfait des dispositions qui ont été prises par le personnel médical. Il y a un suivi. Les consultations qu’on a eues sont très positives. Les gens nous ont fait savoir qu’ils sont très bien traités et ils sont satisfaits des infrastructures. Toutes les dispositions ont été prises. J’assure les gens qu’il n’y a aucun cas de coronavirus », a-t-il poursuivi. 

Le chef du gouvernement a toutefois souligné une fois de plus que Maurice est un pays à grand risque. « On est très vulnérable. Il faut que les gens comprennent que plusieurs étrangers viennent ici. À travers le monde, il y a plusieurs pays qui ont déjà été infectés, mais heureusement grâce à des mesures qu’on a prises, il n’y a eu aucun cas à Maurice jusqu’ici. Cela ne veut pas dire qu’on n’aura pas un cas à l’avenir. On est en train de suivre la situation et, au fur et à mesure, on est en train de prendre les décisions qui s’imposent. Ces décisions sont prises après mûres réflexions. C’est malheureux qu’on ait pris des décisions drastiques, mais il nous faut protéger la population. Il y a un prix économique à payer », a-t-il indiqué.

corona
Le gouvernement est satisfait des mesures prises

Le PM a tenu à rassurer les habitants

Après avoir visité le centre de quarantaine, le Premier ministre a rencontré les habitants présents sur le lieu. Il leur a fait comprendre que le gouvernement a pris toutes les précautions qu’il faut. Il a fait un appel à la compréhension des habitants. « Le virus se transmet d’humain à humain et il se transmet quand les gens voyagent. Si par malheur, ils l’attrapent et ils l’emmènent au pays, alors c’est très facile qu’on l’attrape nous aussi. C’est pourquoi on est en train de prendre des précautions. On doit avoir la collaboration de tout le monde », a-t-il souligné. 

Les habitants satisfaits

Si les habitants du village de Quatre-Sœurs avaient une certaine appréhension après l’installation d’un centre de quarantaine dans leur village, ils se sentent maintenant rassurés après leur rencontre avec le Premier ministre dans la matinée du 17 mars. 

  • Quincy : « Je suis soulagée après les explications du Premier ministre. Le gouvernement fait du bon travail afin que le virus ne vienne pas au pays. On espère que le pays ne soit pas affecté par la pandémie du coronavirus », affirme-t-elle. 
  • Stacy : « Je travaille tout près du centre de quarantaine. Tout est fait d’après les normes. Les gens n’ont pas accès à l’extérieur du centre, au cas contraire on les aurait aperçus. Avec les mesures que le ministère de la Santé a prises, on n’a rien à craindre », explique-t-elle.
  • Raj : « J’habite un peu loin du centre, mais j’ai l’habitude de venir rencontrer mes amis qui habitent tout près du centre. Par curiosité, on avait voulu s’approcher du centre, mais l’accès nous avait été refusé. C’est une bonne chose. Après la rencontre avec le Premier ministre, on est doublement rassurés », dit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !