Actualités

Pravind Jugnauth : «Atteindre l’objectif qu’on s’est fixé» contre la violence domestique

Le PM, Pravind Jugnauth, et le consultant du PNUD, Jason Meyer, comptent se revoir pour discuter des observations de ce dernier sur la violence domestique.

La première réunion du comité de haut niveau sur l’élimination de la violence sexiste (‘gender-based violence’), en particulier toutes formes de violences à l’égard des femmes, s’est tenue pour la première fois au bureau du Premier ministre, mercredi matin, sous la présidence de Pravind Jugnauth. Le chef du gouvernement a indiqué qu’on doit atteindre l’objectif qu’on s’est fixé et prendre des mesures efficaces.

Le consultant du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement),Jason Meyer, était également présent et a fait une présentation. Le chef du gouvernement a indiqué que le problème est complexe, surtout que cela implique différents partenaires. « On ne parle pas que des différents ministères et départements mais de la société civile, des ONG. Il y a aussi la famille. C’est très vaste. On doit apporter notre propre réflexion », a-t-il dit. Le PM a souligné qu’il y a des choses qui sont spécifiques à Maurice. « Tout cela doit être pris en considération. De plus, quand on fait quelque chose, il faut atteindre l’objectif qu’on s’est fixé. Il faut que les mesures qu’on va prendre à l’avenir soient efficaces », a-t-il fait comprendre. 

Pravind Jugnauth a souligné que le comité va se rencontrer à nouveau pour discuter de la présentation que le consultant a effectuée. « À notre niveau, on a aussi nos discussions pour apporter notre contribution à la prochaine rencontre qu’on aura. Après la prochaine rencontre, on va voir comment il faut procéder. S’il y a des solutions à trouver, des changements qu’on doit apporter dans nos lois, dans notre programme, des mesures à apporter aux victimes et à ceux qui font du mal à la société. On réalise que non seulement il y a la personne concernée par la violence domestique, mais aussi la famille et des enfants qui sont affectés. Le pays en général est aussi concerné en termes de productivité et de coûts que cela entraîne sur l’économie », a-t-il affirmé. 

Le chef du gouvernement a indiqué que sa priorité c’est la protection des gens. « Quand on dit ‘gender based violence’, généralement cela concerne plus les femmes et les enfants mais il y a des cas où cela concerne aussi les hommes. On veut donner toute l’attention qu’il faut à ce problème », a-t-il souligné. 

Le consultant Jason Meyer a, lui, mentionné qu’il y a des bonnes choses qui ont été réalisées mais il y a d’autres aspects qui doivent être revus. « La loi sur la violence domestique a fait ses preuves, en protégeant les victimes, mais elle doit être renforcée. Les victimes doivent être considérées en premier lieu. Les coupables doivent être tenus responsables pour leurs comportements. Mais ils doivent aussi avoir l’opportunité de les changer », a-t-il précisé. Jason Meyer a indiqué que le renforcement de la loi est un des aspects pour empêcher la violence domestique.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP